• Connexion
Tous les pays signent un accord pour réduire les déchets plastiques sauf les Etats-Unis
Publié le 21/05/2019 839 partages

EnvironnementSuisse

Twitter Facebook 839 partages

Presque tous les pays du monde ont signé un accord international pour réduire la pollution des déchets plastiques. Tous, sauf les Etats-Unis. A présent, le traité de Bâle incite les pays à trier leurs déchets plastiques et les recycler le plus possible, accord avec lequel les USA ne sont pas d'accord.

 

 
© hxdyl / 123rf

Un accord historique

La Convention de Bâle, accord historique, a été ratifié par 186 pays pour lutter contre la pollution du plastique. Rolph Payet, secrétaire exécutif du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) a déclaré qu'en signant cet accord les pays devront surveiller et suivre les mouvements de déchets plastiques hors de leurs frontières.

"Cela envoie un signal politique très fort au reste du monde, au secteur privé, au marché de la consommation", a t-il déclaré. "Les pays ont décidé de faire quelque chose qui se traduira par une action réelle sur le terrain", a commencé par le "contrôle des mouvements transfrontières de déchets dangereux et de leur élimination".

A l'exception des Etats-Unis

Parmi la liste des 186 pays signataires, ne figure pas les Etats-Unis. Selon l'organisation non gouvernementale Centre pour le droit international de l'environnement (CIEL), cet accord interfère avec leurs possibilités d'exportation de leurs déchets dans d'autres pays.
Cependant, sans l'avoir ratifié, ils seront tout de même impactés. Les Etats-Unis ne pourront plus expédier des déchets plastiques vers des pays qui ont adhéré à l'accord ou devront obtenir l'accord du pays en question, ce qui n'était pas le cas avant. L'objectif de l'accord étant d'inciter les pays à trouver des solutions durables de recyclage des déchets pour ne plus les renvoyer vers les pays les plus pauvres.

Il y a quelques mois, la Chine avait refusé aux Etats-Unis de récupérer ses déchets. En conséquence, la Thaïlande, la Malaisie ou l'Indonésie ont subit une augmentation considérable de déchets plastique. "Nous étions en train de constater que des déchets provenant des États-Unis venaient d'être entassés dans des villages de ces pays qui étaient autrefois des communautés essentiellement agricoles" a déclaré la porte-parole de l'ONG Gaia pour la protection de l'équilibre environnemental.

Un fléau planétaire

Les chiffres sont alarmants : 1,5 million d'animaux sont tués par le plastique chaque année et on compte entre 5 et 13 millions de tonnes de déchets en plus dans l'océan, un milliard de pailles non recyclables sont jetées chaque jour, et 99 % des animaux marins auront intégéré du plastique en 2050... La pollution du plastique est un grand danger pour la planète et la biodiversité.