• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Connexion
Nouvelle-Zélande : un site dénonce les touristes ignorant le confinement
Publié le 30/03/2020

SociétéNouvelle-Zélande

Twitter Facebook 261 partages

En Nouvelle-Zélande, un site internet créé par la police pour signaler les violations des consignes de confinement explose tous les compteurs. Il s'agit essentiellement de touristes qui se rassemblent dans des auberges pour routards ou des voyageurs poursuivant leur périple en camping-car.

Somptueux paysages de Nouvelle-Zélande

Somptueux paysages de Nouvelle-Zélande
© pitinan / 123RF

C'est en temps de guerre que l'on voit la grandeur ou la petitesse des hommes. En France, on assiste depuis quelques jours à une multiplication de mots anonymes demandant à des infirmères, médecins et autres personnels soignants de ne pas garer leur voiture à proximité et de déménager ! D'autres font du commerce avec du gel hydroalcoolique, des masques et même des respirateurs artificiels ! Ces petites personnes ayant peur d'être contaminées par ces héros du quotidien ou se faisant de l'argent sur le dos du malheur des autres ont un comportement minable. Par ailleurs, en France comme dans divers pays du monde, de nombreuses personnes ne respectent pas le confinement et poursuivent égoïstement leurs occupations faisant fi du coronavirus. En Inde, des policiers frappent les passants avec des batons. En Nouvelle-Zélande, la police a lancé un site Internet pour que les citoyens les aident à traquer les irresponsables contrevenants.

Voyageurs poursuivant leur périple en camping-car

Au pays des kiwis et des All Blacks, il ne s'agit pas de joggers ou de jeunes des cités (certains caillassent les pompiers venant chercher des malades mais d'autres font les courses aux personnes âgées), ni d'inconscients qui s'aglutinent dans les marchés et les parcs, mais plutôt de voyageurs poursuivant leur périple en camping-car ou encore d'une soixantaine de fêtards dans une auberge pour routards à Queenstown, une ville très touristique dans l'Île du Sud. Autant de comportements qui ne sont pas du goût des Néo-Zélandais, qui n'ont pas hésité à dénoncer leurs concitoyens et autres touristes aux policiers. Résulat, le site dédié à cette délation a planté quelques heures seulement après sa mise en ligne ! "Nous avons reçu 4 200 signalements de personnes pensant que d'autres ne respectaient pas les règles de confinement ", a déclaré le chef de la police néo-zélandaise Mike Bush. "Cela montre à quel point les Néo-Zélandais sont déterminés à ce que tout le monde respecte les consignes". Et en France, pour ou contre un tel site de délation ? Dénoncer les autres n'est pas toujours très glorieux et rappelle de mauvais souvenirs, pendant la dernière guerre notamment... Mais aider la police à faire respecter le confinement et sauver des vies, n'est-il pas le devoir de chaque citoyen ?