• Connexion
Bourgogne - Champagne : un nouveau parc national va voir le jour en France
Publié le 09/11/2019

NatureFrance

Twitter Facebook 16 partages

Un parc national est un territoire délimité qui est classée du fait de sa richesse naturelle. En France on en compte 10. Enfin, on en comptait 10 (à l'imparfait). En effet, un nouveau parc naturel va être officiellement créé, à cheval entre la région Bourgogne et Champagne.

 

 
© subbotina /123rf

Attention à ne pas confondre le parc national et le parc naturel régional. Même si les deux titres ont pour but de préserver un territoire, le premier est une zone reconnue pour sa richesse naturelle exceptionnelle, tandis que l'autre englobe différents champs d'action comme le patrimoine naturel, mais aussi culturel et la mise en valeur de ces derniers. En France, on compte 54 parcs naturels régionaux et 10 parcs nationaux. Mais cela va bientôt changer puisqu'un nouveau parc national va bientôt voir le jour entre Bourgogne et Champagne.

Une initiative qui date

Cette idée a été évoquée une première fois, il y a plus de 10 ans, en 2007, lors du Grenelle de l'environnement. Mais c'est en 2009 que le projet est lancé par François Fillon, alors Premier ministre à cette époque, en dévoilant le site retenu pour faire office de nouveau parc national, "à cheval sur les départements de la Côte-d'Or (21) et de la Haute-Marne (52)" peut-on lire sur le site officiel des parcs nationaux de France.

Il portera le nom de Parc national des forêts de Champagne-Bourgogne.

Caractéristiques de ce nouveau parc national

La zone qualifiée de parc national fait environ 250 000 hectares et recouvre 127 communes, ce qui correspond à une population de 128 000 habitants. L'un des enjeux majeurs de la création de ce parc national et de trouver "le point d'équilibre" entre la protection environnementale et les activités humaines, explique le directeur du GIP (Groupement d'Intérêt Public, Hervé Parmentier.

À cela, il ajoute que "Ce territoire est à la fois très représentatif de la campagne et de la forêt françaises" et il est exceptionnel, car "80 % des arbres étaient déjà là à la Révolution".

Si la flore est fascinante, la faune n'est pas en reste. Cerfs, chevreuils et sangliers sont nombreux. Plus rares, mais tout aussi exceptionnels, on rencontre également des espèces remarquables comme le chat sauvage ou la cigogne noire. Autant de raisons qui justifie sa classification dans la liste des parcs nationaux.

Des promesses à tenir...

Si l'initiative est plus que louable à l'ère où les espaces naturels se réduisent pour laisser place à de grandes étendues urbaines, la pratique doit suivre la même lignée que la théorie. Pour cela, il faudra développer un tourisme vert, avec des hébergements adéquats et une gestion qui devra impliquer la population locale aussi bien d'un point de vue économique que culturel.

Autrement dit, c'est un projet challengeant pour les acteurs de tourisme et de l'environnement.