• Connexion
Le nettoyage du Pacifique est en pause
Publié le 24/01/2019 538 partages

EnvironnementEtats-Unis

Twitter Facebook 538 partages

La barrière flottante de 600 mètres de long mise à l'eau par Boyan Slat, fondateur de l'ONG The Ocean Clean Up, a subi la colère de l'océan Pacifique. Son but étant de piéger les déchets, elle connait des soucis de fonctionnement fin décembre 2018. Elle aurait été affaiblie par les avaries.

 

 
© Richard Whitcombe/123RF

L'organisation Greenpeace a révélé un bilan alarmant de la pollution des océans. En effet, chaque année ce sont 8 à 12 millions de tonnes de plastiques qui finissent dans les océans. Un jeune entrepreneur néerlandais de 24 ans, Boyan Slat décide de passer à l'action.

Il fonde l'organisation The Ocean Cleanup. Son but étant de nettoyer grâce à une barrière flottante 50% de la plaque de déchets dans l'océan Pacifique d'ici cinq ans. Septembre 2018, l'installation est emmenée au large de la Californie.

 

En savoir un peu plus sur la barrière

Cette longue bouée flottante s'étend jusqu'à 600 mètres de long. Elle est aussi appelée System 001 ou Wilson et forme un « U » géant, avec une jupe immergée à 3 mètres de profondeur.

Elle doit se déplacer sous l'action du vent et des vagues pour capturer les déchets en plastique et autres objets à la dérive.

Petits problèmes techniques

Le 20 décembre 2018, l'installation a connu une forte avarie qui l'a fragilisée. En effet, elle ne parvient pas à conserver les déchets plastiques qu'elle doit pourtant piéger. Les avaries et les dysfonctionnements sont en cause.

La barrière a alors été repêchée et embarquée sur un navire de ravitaillement. Actuellement, elle est en route vers la ville portuaire d'Hilo, sur l'île d'Hawaï, un trajet de 1 300 kilomètres, pour y être réparée et optimisée.

Le jeune néerlandais ne compte pas s'arrêter là. Il continue son combat contre la pollution des océans et compte bien remettre à la mer cette barrière flottante.