• Connexion
Le musée du ski de San Anton, un lieu idyllique et empreint d'histoire
Publié le 17/04/2018

CultureAutriche

Twitter Facebook

Musée, mais aussi restaurant, le Musée du ski du village de St. Anton am Arlberg en Autriche retrace l'histoire de cette station mythique, où le ski alpin tel qu'on le connaît aujourd'hui a vu le jour. Le matériel de l'époque peut vous faire sourire, pourtant, ce sont d'innombrables champions et pointures de ce sport d'hiver qui ont dévalé les pistes du Run of Fame depuis 1905. Après la visite, vous pourrez vous restaurez à la table de cet établissement raffiné, ou le chef Manuel Hoffmann fera vibrer vos papilles.

Saviez-vous que le ski tel qu'on le connaît aujourd'hui est né en Autriche ? Et plus précisément, dans le village de San Anton am Arlberg, considéré comme le berceau du ski alpin. C'est sur son domaine skiable ? l'un des plus prisés de monde - que fut inventée la descente en godilles, cette technique qui consiste à enchaîner de courts virages face à la pente. Depuis 1905, le village accueille de nombreuses compétitions sportives comme les Championnats du monde de ski alpin en 2001 ainsi que de nombreuses épreuves de Coupe du monde, la dernière fois en 2013.

Pour célébrer son rôle charnière dans le monde des sports de glisse, le village à inauguré en 1912 un musée au c?ur d'un magnifique parc juste en bas d'une piste. A l'aide de photos d'archives, de pièces de collection et de documents vidéo et audio, on y découvre de façon très vivante l'histoire de St. Anton et de l'Arlberg. La visite n'est pas très longue - une petite heure en prenant son temps - mais riche en histoire et très ludique.

Berceau du ski alpin

Berceau du ski alpin
© Alexia Tounissoux / EASYVOYAGE

On découvre le parcours de skieurs tels que Hannes Schneider, un professeur de ski alpin qui a développé la technique Arlberg ? la fameuse descente en godilles. C'est aussi un acteur qui a joué le rôle principal dans les films célèbres de Dr. Arnold Fanck tels que La montagne sacrée, contribuant ainsi à la popularité de l'Arlberg. Grâce à d'excellents autres skieurs tels que Pepi Jennewein, Rudi Matt dans les années 30 et Karl Schranz, le ski alpin et la région de l'Arlberg ont gagné en notoriété et sont désormais reconnus dans le monde entier.

Et après la visite, les vacanciers pourront se restaurer sur place puisque le musée fait aussi restaurant ! Le chef Manuel Hoffmann propose un menu riche et varié à base de produits régionaux : gâteau fait maison, glace fabriquée dans une ferme, vous pouvez même pécher votre propre truite fumée pour la déguster avec un jus de pomme de la région. Bon appétit !