• Connexion
La France perd des communes
Publié le 09/01/2019 136 partages

SociétéFrance

Twitter Facebook 136 partages

Depuis quelque temps, la France connaît une multiplication de fusion entre communes très importante. Depuis le pays compte de moins en moins de communes. Pourquoi cet engouement pour fusionner les communes ?

Fusions de communes

Fusions de communes
© Roberto Scandola / 123RF

En 2018, il y a eu 90 nouvelles communes, d'autres arriveront en 2019. En effet, depuis le vote de la loi de 2015 en lien avec l'amélioration du régime d'une commune, des fusions s'organisent un peu partout en France. Ainsi, le pays comptait 36529 communes en 2015, depuis le 1er janvier 2019, elle ne compte plus que 34851 communes.
Plusieurs régions ont connu la multiplication de fusions de communes. C'est le cas pour l'Ardèche avec sept fusions, mais pour la Drôme et pour six communes en Mayenne. Pourquoi cette fusion ? Ce regroupement permet de financer des rénovations ou de développer des services publics. Cela permet aussi de peser davantage sur leur territoire.

"Je me suis dit, il faut faire quelque chose, le village va mourir. Je me suis tourné vers un village qui ressemblait un peu au mien en nombre d'habitants et je me suis tourné vers Mametz", raconte Colette Duriez, maire de Carnoy dans la région de la Somme, en Picardie. En effet, la commune de Carnoy a fusionné avec celle de Mametz, qui se trouve à quelques kilomètres. Dans quelques jours, le panneau de la commune de Le Puiset (dans la région de l'Eure-et-Loir) disparaîtra lui aussi. Située entre Chartres et Orléans, la commune a rejoint celle de la commune de Janville. "Nous procédons à cette fusion pour mutualiser les services financiers et humains", précise Jean-Louis Desforges, maire du Puiset.