• Connexion
Nager au milieu des méduses en toute sécurité, c'est possible
Publié le 29/01/2019

InsolitePapouasie-Nouvelle-Guinée

Twitter Facebook 76 partages

Les touristes qui se rendent sur les îles Palaos, en Micronésie vont pouvoir se baigner à nouveau dans le lac aux Méduses. Son nom n'est pas anodin, puisqu'il compte des milliers de méduses. Mais rassurez-vous, elles sont totalement inoffensives pour l'Homme. Ce lac est d'ailleurs l'attraction touristique principale de la destination.

 

 
© BlueOrange Studio/123RF

Sous la surface de l'eau, un tout nouveau monde s'offre à nous. Des espèces inoffensives pour habitent les fonds marins, mais aussi des plus dangereuses, à l'instar des méduses. Ces dernières n'ont pas une très bonne réputation dans l'imaginaire collectif. Échouées sur la plage, il ne faut surtout pas les toucher, en encore moins se baigner avec elles.

Il existe pourtant un endroit sur Terre, où il est possible de se baigner avec elles en toute sécurité. Direction la Micronésie, aux îles Palaos, où l'attraction phare de cette destination consiste à plonger au milieu d'un banc de méduse.

Ongeim'l Tketau, le lac aux Méduses en français, sur l'île de Mechechar attire un grand nombre de touristes à la recherche de sensations fortes. Après avoir enfilé un masque et un tuba, il est temps de plonger dans l'eau, où grouillent des centaines et des centaines de méduses.

Fermé depuis 2016

Il y a peu, le lac était interdit aux touristes, car à cause du phénomène climatique El Nino, qui engendra une hausse des températures de l'océan Pacifique, les méduses avait presque totalement disparues. Le drame a été évité, surtout quand on sait qu'elles étaient 20 millions à peupler le lac auparavant.

Aujourd'hui, grâce à l'absence des touristes, et à la nature qui a suivi son cours, les méduses ont pu repeupler leur habitat.

Les autorités estiment que le nombre de méduses est suffisant pour offrir unx voyageurs une expérience insolite de qualité. Ouest France nous rapporte les propos de Dora Benhart, porte-parole des services de protection de l'environnement de l'Etat de Koror : « Les méduses reviennent, les touristes aussi ».

Anticiper la disparition des méduses

Anticiper la disparition des méduses
© Blueorange Studio/123RF

Afin de préserver l'environnement des méduses tout en offrant aux touristes une activité sensationnelle, les autorités étudient une façon adéquate de réguler l'accès à ce lac. L'une des possibilités envisagées, serait d'augmenter le prix de la visite à 150 euros, au lieu de 100 euros par le passé.

Autre élément important : la crème solaire, ce fléau des fonds marins. À compter de janvier 2020, dans le lac aux Méduses, comme sur le reste du territoire, les crèmes solaires néfastes pour les récifs coralliens sera définitivement interdites.