• Connexion
Algues brunes : le Mexique craint pour ses plages de rêve
Publié le 28/05/2019 Modifié le 29/05/2019

EnvironnementMexique

Twitter Facebook 114 partages

Du sable blanc, des eaux turquoises et un paysage de carte postale... Chaque année, les plages du Mexique attirent de nombreux touristes venus profiter du cadre magnifique. Aujourd'hui les Mexicains s'inquiètent pour leurs plages. Le pays connaît une catastrophe écologique : l'invasion des algues brunes.

 

 
© tanaonte/123RF

Au Mexique, les plages pourraient ne plus être paradisiaques comme on les a toujours imaginé. Aujourd'hui les célèbres plages de rêve de Tulum, Cancun et Playa del Carmen ne ressemblent plus tout à fait à ça. Une eau trouble, le sable noirci par les algues et des odeurs nauséabondes... Les côtes sont de plus en plus touchées par le fléau des algues brunes qui défigurent les plages. Cette année, c'est un million de tonnes d'algues qui pourrait s'échouer sur les plages mexicaines.

Plus connues sous le nom de sargasses, ces algues brunes envahissent les littoraux sur des dizaines de kilomètres. Initialement, ces algues habitaient le nord de l'Atlantique mais se déplacent à présent massivement vers l'Amérique latine et l'Afrique. Elles dégradent les plages mais peuvent surtout être toxiques. En séchant, l'hydrogène et l'ammoniac qu'elles dégagent peuvent attaquer le système respiratoire et les muqueuses et provoquer maux de tête et nausées.

Selon le ministère de l'Environnement cette invasion serait liée à plusieurs facteurs du changement climatique dont la pollution et la hausse de la température de l'eau, les courants et les vents marins.

Pour le Mexique, ces algues qui font fuir les touristes sont autant un problème écologique qu'économique. Les stations balnéaires touchées génèrent la moitié des recettes touristiques du pays. "Cette zone est très importante et nous devons soutenir cette région du pays car le tourisme a beaucoup donné au Mexique. Certains acteurs du tourisme s'y affaire déjà, ils investissent et nettoient leur plages. Ils sont motivés et nous allons les aider." a déclaré Andrés Manuel López Obrador, président du Mexique.

L'été dernier, le Mexique avait investi 9,1 millions de dollars et recruté 4600 travailleurs pour nettoyer les plages.