• Connexion
Au Mexique, une société créé des couverts biodégradables à base de noyaux d'avocats
Publié le 14/02/2019

EnvironnementMexique

Twitter Facebook 1146 partages

Des couverts biodégradables ? Au Mexique, un étudiant à trouver le moyen de créer des couverts jetables mais écolos. Et pour cause ! Ils peuvent se désagréger en 240 jours dans la nature. Ces couverts sont faits à partir de noyaux d'avocats.

« Rien ne se perd, tout se transforme ». La désormais célèbre maxime du chimiste Lavoisier est devenue un véritable slogan écolo, souvent martelé. Mais elle n'est pas tombée dans l'oreille d'un sourd, outre Atlantique. Scott Munguia, étudiant en génie chimique de l'université de technologie de Monterrey, au Mexique, a su en tirer le meilleur.

Une idée que Scott a eu, il y a plusieurs années

Le pays détient 50 % de la production mondiale d'avocat. Seulement voilà, le noyau est souvent jeté ou brûlé, jugé inutile. Mais pour Scott, le noyau est une alternative verte au plastique. L'étudiant, fondateur de la société mexicaine BioFase, décide de l'utiliser pour en faire des couverts et des pailles jetables et surtout, biodégradables.

En effet, il faut 240 jours aux fourchettes, couteaux et autres cuillères pour se désintégrer dans la nature. Beaucoup plus « vert » que des couverts en plastique classiques. La société se fournit auprès des entreprises qui fabriquent sauces et huiles à base du fruit vert. Les couverts sont créés grâce à la résine, obtenue à partir de noyaux concassés.

Les sociétés fabriquant huiles et guacamoles, mauvais élèves

Les sociétés fabriquant huiles et guacamoles, mauvais élèves
©serezniy