• Connexion
Louis-Philippe Loncke : premier homme à traverser le désert de Simpson seul et à pied
Publié le 11/01/2019 801 partages

InsoliteAustralie

Twitter Facebook 801 partages

En 2016, Louis-Philippe Loncke, aventurier belge, réalise une traversée historique dans le désert de Simpson, en Australie. Il a pour seul ami son sac à dos. Entre chaleur et épisodes extrêmes, le Belge rentre dans l'histoire et devient le premier homme à accomplir cet exploit.

 

 
© Petr Zurek/123RF

Tout commence l'été 2016, lorsque le jeune belge alors âgé de 39 ans décide de partir en solitaire, traverser le désert de Simpson d'est en ouest, en Australie. Il faut noter que ce désert est l'un des plus arides du pays, s'étendant sur près de 145 000 kilomètres carrés. Il offre un paysage magnifique et unique, avec ses dunes de sable rouge-orange.

Le départ se fait depuis la station Old Andado, située à l'est du pays. Uniquement équipé de son sac à dos, Louis-Philippe Loncke se lance dans une aventure longue de 300 kilomètres .

Voir cette publication sur Instagram

#red #dunes near the #geographicalcenter of the -#simpsondesert #middleofnowhere

Une publication partagée par Louis-Philippe Loncke (@lonckelph) le

Face à des conditions extrêmes

Sur le chemin, il fait face à la dure réalité de la nature. En effet, il doit lutter contre la pluie qui est rude et des orages d'une extrême violence. Pendant deux jours, il marche dans le sable lourd et mouillé.

Après la pluie, la chaleur est de retour. De l'eau, de l'eau ! Heureusement, dans son sac à dos de 60 kilos, il y a 40 litres d'eau, 8 kilos de nourriture, son matériel de camping et diverses caméras pour filmer chaque instant.

Au cours de sa traversée, il partage ses émotions et conte ses aventures sur son blog. Il y décrit les conditions extrêmes de vie et les rencontres qu'il a pu faire. Mais qui a-t-il pu croiser dans ce désert ? Des animaux bien-sûr : 10 000 fourmis, un dromadaire et aussi des espèces peu connues, comme les geckos ou encore les émeus australiens.

Malheureusement, après 13 jours de marche, alors qu'il n'est plus qu'à 135 kilomètres du point d'arrivée, à Birdsville, à l'ouest du pays, l'aventure s'achève. Il se voit contraint d'arrêter par manque d'eau. Il ne lui en reste plus que 2,5 litres et 300 grammes de nourriture, ce qui est insuffisant pour parcourir la dernière ligne droite.

 

 
© jennie84/123RF

Birdsville, point d'arrivée du périple

Un passé d'aventurier

Mais ce n'est pas le premier périple australien, pour Louis-Philippe Loncke. Effectivement, en 2008, il part à pied avec sa charrette, du nord au sud du pays.

L'année précédente, de 2006 à 2007, il fait un trek sans assistance à travers le West Macdonnell National Park, dans le nord de l'Australie. Mais son plus grand défi reste la traversée de la Vallée de la Mort, en Californie. Elle fait de lui le premier homme à réaliser cet exploit en solitaire et sans assistance.

 

Louis-Philippe Loncke recherche sans cesse les sensations fortes. Ce qu'il aime plus particulièrement c'est la connexion avec la nature et le surpassement de soi. Quel sera son prochain défi ?