La fin des locations d'appartements touristiques à Palma de Majorque !
Publié le 16/05/2018 2 partages

EconomieEspagne

Twitter Facebook 2 partages

Le 1er juillet prochain sonnera la fin des locations d'appartements privés à but touristique, à Palma de Majorque, en Espagne. La capitale des Baléares souhaite protéger au mieux ses résidents, victimes d'une hausse croissante des loyers. Cette mesure contraignante pourrait faire date et donner des idées à d'autres villes espagnoles. Après Barcelone, c'est la capitale madrilène qui va limiter les locations d'appartements pour les touristes.

Aucune ville espagnole n'était allée aussi loin concernant les restrictions touchant les locations d'appartements touristiques. La capitale de l'archipel des Baléares, Palma de Majorque, a décidé pur et simplement d'interdire ces pratiques immobilières, à partir de cet été.

Votée en conseil municipal, cette mesure choc vise à protéger les habitants, dépassés par l'afflux massif de touristes et par la hausse préoccupante du prix des loyers.

La Seu, cathédrale emblématique de la ville

La Seu, cathédrale emblématique de la ville
© Boris Stroujko / 123RF

Ces derniers ont augmenté de près de 40% en cinq ans suite à la mutation récente de nombreux appartements privés en résidences à vocation touristique. Près de la moitié de ces logements sont loués sur une période excédant les 6 mois sur l'archipel espagnole.

Les touristes, envieux de visiter la ville insulaire de 400 000 âmes, pourront toujours se rabattre sur les maisons, chalets ou villas, ces « logements unifamiliaux complets » étant toujours disponibles à la location. Enfin, si ces résidences ne se trouvent pas dans le centre historique ou aux alentours de l'aéroport.

La plage de Palma attire les touristes en masse

La plage de Palma attire les touristes en masse
© Gert Hochmuth / 123RF

Cette nouvelle règle locative pourrait se propager très rapidement dans les zones touristiques du pays, avec en première ligne, Madrid et Barcelone.