• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Easy-EcoComparateur
Les Vikings accostent au British Museum à Londres
Publié le 05/03/2014

CultureRoyaume-Uni

Twitter Facebook

Après les délicates estampes érotiques japonaises qui ont enchanté récemment les amateurs de shunga lors de l'exposition « Shunga- Sex and pleasure in japanese art », le British Museum change radicalement de ton avec "Vikings: vie et légende". Si de prime abord le thème porte en lui une charge spectaculaire, l'exposition cherche néanmoins à tordre le cou au cliché des hordes barbares, blondes et barbues pour se concentrer sur une réalité plus complexe.

british museum

british museum
© EASYVOYAGE

Le British Museum est le 3e musée le plus visité au monde, avec plus de 6 millions de visiteurs en 2013.

Après les délicates estampes érotiques japonaises qui ont enchanté récemment les amateurs de shunga lors de l'exposition « Shunga- Sex and pleasure in japanese art », le British Museum change radicalement de ton avec "Vikings: vie et légende". Si de prime abord le thème porte en lui une charge spectaculaire, l'exposition cherche néanmoins à tordre le cou au cliché des hordes barbares, blondes et barbues pour se concentrer sur une réalité plus complexe.

Viking, explorateur et marchand

Viols, pillages et raids au cri d'Odin ont permis aux Vikings de bâtir une réputation tenace de brutes sales et méchantes. Mais si, au British Museum, on peut admirer dès la troisième vitrine une splendide épée en fer, bientôt suivie de quelques haches et lances, l'exposition étale jusqu'au bout un bel alignement de bijoux, colliers raffinés et même un peigne. L'exposition insiste sur la face cachée du Viking: celle de l'explorateur et du marchand qui navigue "du Canada à l'Asie centrale et du cercle polaire jusqu'au Maroc". Au coeur de ces périples figure le bateau viking, le Drakkar, dont la silhouette effilée comme une lame a inspiré tant de terreur, des bords de Seine à Paris jusqu'à la Mer noire et l'actuelle Russie. Il est fièrement représenté au British Museum à Londres par le Roskilde 6, le plus grand Drakkar jamais trouvé et pièce maîtresse de cette exposition. (Avec AFP)