Publié le 05/12/2021

#Culture #France

Comment fêter Noël dans la pure tradition provençale ?

Dans cet article

  • Ne surtout pas oublier les santons !
  • 4 décembre :la tradition de la Sainte- Barbe
  • Les préparatifs commencent le 4 décembre
  • S'inspirer des marchés de Noël provençaux

Suivre les traditions et les coutumes d'un Noël provençal, c'est la certitude de passer un réveillon gourmand, chaleureux, haut en couleur et en saveur, mais aussi tourné vers la convivialité. Voici le petit guide pour réussir à coup sûr votre Noël dans la pure tradition provençale; de l'art de la table à la décoration jusqu'aux plats à servir, cette grande fête n'aura plus aucun secret pour vous !

Ne surtout pas oublier les santons !

Marina VN / Shutterstock. Les santons provençaux au cœur d'une crèche dans l'église de Bonnieux.

© Marina VN / Shutterstock. Les santons provençaux au cœur d'une crèche dans l'église de Bonnieux.

En Provence, un Noël réussi s'accompagne toujours d'un crèche et de ses santons. un savoir-faire ancestral qui trouve sa place dan toutes les maisons provençales. Bien avant de célébrer le Réveillon, il est important de se rendre chez un santonnier pour choisir minutieusement, les petits personnages qui décoreront la crèche de Noël. Les santonniers les plus réputés se trouvent dans le Lubéron. Il existe de grands magasins de santons, extrêmement connus à Marseille, Aubagne, Aix-en-Provence, mais aussi à Arles.

Outre la connotation religieuse, les santons ont aussi une visée culturelle, puisque les petits personnages représentent, la plupart du temps, les habitants du village qui se réunissent autour de la naissance de l'enfant Jésus. On peut donc retrouver les traits du boulanger, de la lavandière, du boucher ou encore d'un joueur de pétanque, peints sur les petites figurines d'argile.

4 décembre :la tradition de la Sainte- Barbe

Cherries / Shutterstock. Le blé de la Sainte-Barbe qui sert de décoration pour la table de Noël.

© Cherries / Shutterstock. Le blé de la Sainte-Barbe qui sert de décoration pour la table de Noël.

Les préparatifs commencent le 4 décembre

Selon les traditions provençales, le jour de la Sainte Barbe, il faut faire germer, dans 3 soucoupes différentes des graines de blés, vendues en sachets dans de nombreuses boulangeries provençales, au profit d'œuvres caritatives.

Si les tiges de blé poussent droites et vertes, l'année sera prospère pour la famille. Ensuite, il est coutume de décorer la crèche de Noël avec ces champs de blé miniatures.

S'inspirer des marchés de Noël provençaux

Syda Productions/ Shutterstock. Une jeune femme s'émerveille devant le stand d'un marché de Noël.

© Syda Productions/ Shutterstock. Une jeune femme s'émerveille devant le stand d'un marché de Noël.

Durant tout le mois de décembre, de nombreuses villes organisent un marché de Noël typique où naît souvent l'inspiration pour le repas du réveillon, à l'instar de Nîmes, Marseille, Avignon ou encore Toulon. Gastronomie, artisanat, décoration et idées cadeaux s'étalent dans une ambiance chaleureuse et conviviale. Lors de la promenade, on peut se délecter d'un délicieux vin chaud et surtout, chercher l'inspiration pour la préparation du repas du réveillon de Noël, l'un des éléments phares d'un Noël typiquement provençal.

Si Noël est l'occasion de dresser une belle table, en Provence, le dressage de la table est loin d'être anodin. Il y a de nombreux codes à respecter. La table est couverte de 3 nappes blanches (3 pour les 3 personnes de la Trinité ) avec 3 chandeliers blancs allumés et les 3 soucoupes de blé germé de la Ste Barbe. Si le gui est une plante particulièrement courante en décoration à Noël, attention de ne pas en mettre sur la table, car ce dernier porte malheur dans la région.

C'est durant la veillée de Noël que toute la famille se retrouve autour d'un gros souper avant de se rendre à la messe de minuit. Ce repas est plein de symboles qu'il faut impérativement respecter pour rester dans la pure tradition provençale. Paradoxalement ce repas plutôt copieux est composé de 7 plats maigres en références aux 7 douleurs de Marie dans la Bible. Le menu est généralement composé d'épinard à la morue, de choux fleur, d'omelette et de soupe, mais jamais de viande. Seuls les poissons, les coquillages, des gratins et les légumes ont leur place sur la table !

Les 13 desserts sont dégustés au retour de la messe et resteront accessibles sur la table les jours qui suivent, jusqu'au 27 décembre. Ces derniers sont le seul signe d'abondance sur la table et font référence à la Cène et au 12 apôtres de Jésus.

Sur la table on retrouve 4 mendiants : un à la figue sèche(Franciscains), un aux amandes (Carmélite), un autre aux raisins secs (Dominicains) et un dernier aux noix (Augustins), mais aussi des dattes, symboles du Christ venu d'Orient, du nougat blanc et noir pour la dualité entre le bien et le mal ou le pur et l'impur, les oreillettes (une fine pate gauffrée, des fruits frais et l'emblématique pompe à l'huile, une fougasse à l'huile d'olive. Dans la région d'Apt et de Carpentras, on trouve également de la pâte de coing ou des fruits confits ou des calissons.

Recevez le meilleur de l'actualité du voyage !

Restez toujours informé.e et suivez les conseils de nos experts !

Oups, nous avons rencontrer un problème. Pouvez-vous réessayer ?

Sachez que vous pourrez à tout moment gérer vos abonnements, les suspendre ou vous désabonner en suivant le lien prévu à cet effet dans nos emails.

Informations sur vos données

Autre article proposé par l'auteur