Publié le 01/08/2016 (Modifié le 16/08/2016)

#Nature #France

Top 10 des méduses les plus incroyables

On recense plus de mille espèces de méduses dans nos océans et même dans nos lacs. Envoutantes mais dangereuses créatures, leur piqûre est douloureuse, voire mortelle. Sous leurs airs primitifs elles cachent en réalité de nombreux secrets et peut-être même, celui de l'immortalité... Animaux méconnus du grand public, découvrez ce petit échantillon des plus stupéfiantes méduses :

Certaines méduses sont parfois tellement petites qu'il est impossible de les voir à l'œil nu, et d'autres prennent des dimensions qui défient les lois de la nature. Depuis quelques années elles prolifèrent de manière incontrolable, grâce à leur mode de reproduction, disons, insolite.

Pour la majorité des espèces la reproduction est asexuée, l'animal crée un polype, sorte de 'plante à méduses' qui va venir tapisser le fond de l'océan. Ces polypes peuvent se développer après un demi siècle! Plus généralement, il faut qu'un changement important intervienne comme un changement de température, d'oxygène, un coup de tonnerre, pour leur permettre de libérer les petites méduses, qui sont toutes des clones. Etrange naissance me direz-vous, mais attendez-vous à être encore plus surpris, car leur mort relève de la science-fiction.

En effet certaines méduses sont 'immortelles'. Je m'explique.

Aurelia aurita

Cette méduse possède une calotte sous laquelle on voit une sorte de trèfle à quatre feuilles. Ses tentacules blanc et longs lui permettent de s'alimenter. En Asie, on les mange, relevée d'un filet d'huile de sésame, miam. - © edography/123RF

Le Benthocodon

Le Benthocodon est une petite méduse que l'on trouve dans les fonds marins. Elle possède des milliers de petits tentaclues et a une couleur rougeâtre. Cela lui permet de capturer de petits organismes sans attirer l'attention des prédateurs. - © Kevin Raskoff via wikimedia commons

La Staurozoa

Ces jolies créatures des mers ne sont pas tout à fait des méduses, elles restent en effet à l'état de polype pendant toute leur vie. - © Minette Layne via wikimedia

Physalie

Son nom en grec signifie 'bulle d'eau'. Elle reste à la surface grâce à un flotteur de 10 à 20 centimètres et ses filaments bleus peuvent atteindre plusieurs dizaines de mètres. Attention elle provoque de graves brûlures. - © Garzouin via wikimedia

Chironex fleckeri

Cette méduse est hautement dangereuse car ses capsules pleines de poison se déclenchent dès que vous les touchez. Le venin s'attaque alors très vite au système nerveux, au cœur et à la peau. Elles ont tué environ soixante-dix personnes pendant les cent dernières années. - © dancelav/123RF

Méduse constellée

Cette ravissante méduse est originaire d'Australie. Même si ses tentacules sont urticants, ils ne sont pas dangereux pour l'homme. - © Matteo Tarenghi via Shutterstock

Aequorea victoria

Cette méduse a reçu un prix Nobel ! Pas elle exactement mais le Japonais Osamu Shimomura, les Américains Roger Tsien et Martin Chalfie qui ont reçu le Nobel de chimie en 2008. Ils sont en effet arrivés à extraire la green fluorescent protein de ladite méduse. Grâce à cette étonnante protéine, 'ils ont même pu développer des méthodes pour observer des processus qui étaient jusqu'à présent invisibles, comme le développement de cellules nerveuses dans le cerveau', a expliqué le comité Nobel. - © Jim G via wikimedia

Chrysaora fuscescens

La piqûre de cette méduse est souvent irritante mais rarement dangereuse. Le diamètre de l'ombrelle peut atteindre 1 mètre. On la retrouve régulièrement dans les aquariums car cette espèce se maintient en vie facilement. - © vapi/123RF

Cassiopea

La Cassiopea est surnommée 'méduses à l'envers' à cause d'une habitude amusante : elle se retourne et reste immobile pour absorber de la lumière. - © Derek Keats via wikimedia

Le Cubozoaire

Le Cubozoaire, ou méduse-boîte, contient assez de venin pour tuer un humain très rapidement. L'attaque de cette méduse est la plus foudroyante au monde. - © OpenCage via wikimedia

Salade de méduse avec du piment et de l'huile de soja

Une spécialité de la cuisine chinoise et cantonaise. - © Howcheng via wikimedia

Le secret de l'immortalité

Les méduses existent depuis 600 millions d'années. A la fois proie et prédateur, ces organismes à première vue 'primitifs' cachent en réalité des mystères que la science tente encore aujourd'hui d'élucider. Une méduse, la Turritopsis nutricula, est considérée comme un possible exemple d'immortalité : découverte par des chercheurs en biologie, elle serait capable d'inverser son processus de vieillissement.

En retournant à l'état unicellulaire la méduse reforme un polype, qui va donner naissance à d'autres clones, etc. C'est jusqu'à présent le seul exemple d'organisme complexe capable d'interrompre le cycle naturel de sa vie et de retourner à un stade de développement antérieur, en théorie, à l'infini.

Si cela vous rassure, chaque année les Japonais en consomment environ 13 tonnes. En Chine, en Corée, en Thaïlande et en Malaisie, les méduses sont également consommées séchées, souvent sous forme de brochettes. Si vous voulez tenter l'expérience dans l'Hexagone : Le Bambou à Paris propose une salade de Papaye aux Crevettes, Méduse et Porc. Bon appétit !