Où faire étape pendant le Tour de France 2015 ?
Publié le 14/05/2015 54 partages

CultureFrance

Twitter Facebook 54 partages

Du 4 au 26 juillet 2015, la 102ème édition du Tour de France sera une nouvelle fois l'occasion de (re)découvrir les beaux paysages de notre cher hexagone, de la Belgique et des Pays-Bas. Plutôt que de contempler ces beaux panoramas à la télé que diriez-vous de voir partir ou d'attendre les coureurs dans les plus belles villes étapes ?

Cette année, si vous avez décidé de visiter la façade Atlantique de la France en suivant les coureurs du Tour de France, eh bien, c'est loupé?
Pour l'édition 2015, entre la Bretagne et les Pyrénées, les coureurs prendront l'avion et ne verront donc pas l'Atlantique de leur selle. Les spectateurs non plus d'ailleurs. Mais que l'on se rassure, du Nord au Sud, ce Tour de France 2015 réserve de très belles étapes qui permettront une fois encore de découvrir les beaux paysages de la France.
Le samedi 4 juillet 2015, le Grand Départ du Tour de France sera donné des Pays-bas, d'Utrecht plus précisément. Après un passage en Belgique, les coureurs poseront les roues en terre française à Cambrai le 8 juillet. Nord-Pas-de-Calais, Picardie, Normandie et Bretagne, dans ces 4 régions se dérouleront des étapes contrairement au Pays de la Loire, au Poitou-Charentes et à l'Aquitaine (hormis un départ depuis La Pierre Saint-Martin le 14 juillet).
La Franche-Comté, l'Alsace, la Bourgogne, le Centre, l'Auvergne, le Limousin et la Champagne-Ardenne seront elles aussi privées de Tour cette année. En résumé, si vous voulez suivre la caravane du Tour cet été, mieux vaut aimer le Nord et le Sud. Ceci dit, même si la grande course cycliste se contente d'explorer les deux pôles de la France pour sa 102ème édition, son incursion aux Pays-Bas, en Belgique et les villes étapes françaises sont la promesse d'un Tour de France riche en belles images.

L'affiche du Tour de France 2015

L'affiche du Tour de France 2015
© festivitesdecambrai.com

Utrecht

Autant commencer par le commencement, avec Utrecht aux Pays-Bas, ville d'où sera tiré le premier coup de feu annonçant le départ aux coureurs de la 102ème édition du Tour de France.
Difficile de faire ville de départ plus accueillante et plus agréable. Tout d'abord, à Utrecht, la culture du vélo n'est pas un vain mot puisque la bicyclette y est omniprésente. De plus, la ville regorge de trésors culturels et touristiques comme la cathédrale médiévale Saint-Martin d'Utrecht, les canaux bordés de terrasses qui lui confèrent tant de charme ou la Maison Schröder de l'architecte Gerrit Rietveld.

Anvers

Anvers
© claude.dupras.com

Anvers, le petit bijou de la Belgique? et pas seulement parce qu'elle est le centre du commerce des diamants mais surtout pour ses petites rues médiévales et ses monuments Renaissance. Ville natale de Rubens, Anvers est également une cité où les créateurs de mode et les designers se sont installés.
Si le vélo est le mode de locomotion idéal pour découvrir la ville, mieux vaudra éviter d'enfourcher une bicyclette le 6 juillet 2015 histoire de ne pas se retrouver par inadvertance au milieu du peloton !

Cambrai

Cambrai
© mgcontact.eu

Première ville étape française de cette 102e édition, Cambrai mérite que l'on s'y arrête et qu'on la visite. Si l'histoire n'a pas été tendre avec le patrimoine architectural de la ville (destruction sous Charles Quint, pendant la Révolution française, lors de la Première et de la Seconde Guerres Mondiale), ce dernier est tellement important que ces disparitions n'ont pas empêché Cambrai de devenir la première commune du Nord à obtenir le label « Ville d'Art et d'Histoire » en 1992.
Entre la cathédrale Notre-Dame de Grâce de style classique achevée en 1703, l'église Saint-Géry l'un des monuments les plus anciens de la ville, la citadelle, le château de Selles, le beffroi ou le musée des beaux-arts avec sa collection d'œuvres de l'Abstraction géométrique de la seconde moitié du XXe siècle, il y a de fortes chances que vous manquiez le départ de l'étape suivante !

Vannes

Vannes
© info-administration.fr

Après le Nord, le réconfort. Non ! La Bretagne et plus précisément, la capitale du Morbihan, Vannes. Que dire sinon que l'on aurait tort de se priver d'une telle étape ?
Petites rues bordées de maisons du XVe siècle, remparts du XIIIe siècle, pontons longeant la promenade de la Rabine, presqu'île de Conleau, vue sur le Golfe du Morbihan et riche patrimoine religieux et civil donnent à la ville des allures de station balnéaire à l'atmosphère unique.

Pau

Pau
© tourisme.fr

Rien que pour la vue extraordinaire qu'offre la ville sur la chaîne des Pyrénées depuis le fameux boulevard des Pyrénées, il faut faire étape à Pau. Et cela tombe bien puisque c'est ici que les coureurs passeront leur journée de repos le 13 juillet.
En somme, le calendrier est idéal puisqu'il laisse tout le loisir aux suiveurs du Tour d'apprécier tranquillement le riche patrimoine de cette ancienne ville royale et capitale du Béarn.

Cauterets

Cauterets
© cauterets.com

Le paysage des Pyrénées vaut largement que l'on s'y attarde un peu et Cauterets est l'occasion d'en découvrir un panorama quelque peu différent de celui offert par Pau et son boulevard des Pyrénées.
Evidemment, Cauterets est connue pour être une station d'hiver mais en plein mois de juillet, il sera difficile de s'adonner aux joies de la neige. Qu'importe, la bonne nouvelle c'est que c'est aussi une ville thermale et donc une étape idéale pour soulager ses muscles endoloris par tant d'efforts?
Nichée au cœur des montagnes, Cauterets reste avant tout un lieu d'observation fantastique pour admirer les Pyrénées et s'élancer sur les nombreux chemins de randonnée permettant d'accéder au lac de Gaube, au pont d'Espagne ou au Petit Vignemale (3032 mètres).
Et oui, dans les Pyrénées, il n'y a pas que les cyclistes qui grimpent !

Rodez

Rodez
© DR

Comme c'est un des « Grand Site Midi-Pyrénées » mais également la ville d'arrivée de la 13e étape et la ville de départ de la 14e étape, Rodez est l'une des incontournables de la 102e édition.
Ville d'Art et d'histoire, Rodez a vu grandir le peintre Pierre Soulages et peut, depuis le printemps 2014, s'enorgueillir d'un magnifique musée dédié à l'artiste, le musée Soulages, où sont réunies pas moins de 500 de ses œuvres.
L'art contemporain côtoie ainsi les chefs d'œuvre de l'architecture hérités d'un passé plus lointain comme l'impressionnante cathédrale gothique au clocher en dentelle de grés rouge.