• Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Guide
    • Vol
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Hôtels
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Easy-EcoComparateur

Publié le 07/07/2020

#Insolite #France

La France en vélo-rail : cap sur les plus belles anciennes voies ferrées

Le vélo-rail a le vent en poupe. Ce moyen de transport original et ludique, qui mêle sport et tourisme, permet de découvrir une région et ses paysages à la force du mollet, sur d'anciennes voie ferrée. Parmi la cinquantaine de parcours de vélo-rail que compte la France, nous en avons sélectionné six parmi les plus spectaculaires. Sensations fortes garanties, sans pour autant laisser petits-enfants et grands-parents sur les rails.

Vélorail du Viaduc de la Sioule

Vélorail du Viaduc de la Sioule

© Vélorail Viaduc de la Sioule

Si vous ne deviez en faire qu'un, direction le Puy de Dôme sur le territoire de Combrailles. Le vélo-rail passe sur le viaduc des Fades, spectaculaire ouvrage culminant la Sioule à 132 mètres de hauteur ! Inauguré en 1909, alors le 2ème plus haut viaduc ferroviaire au monde, il permettait à la ligne de chemin de fer Lapeyrouse-Volvic de franchir la profonde vallée de la Sioule. Le départ se fait à la gare des Ancizes. Après quelques consignes d'usages, une descente de 7,5 km traverse trois tunnels dont un de plus de 300 mètres de long, très apprécié en été pour sa fraicheur ! La balade de 15 km dure environ 2 heures. Tarif : 38 euros le vélorail électrique pour cinq personnes maximum.

Vélo-rail du Larzac dans l'Aveyron

Douze tunnels et six viaducs ponctuent les 17 km de voies ferrées aménagées dans le village de Sainte-Eulalie-de-Cernon dans l'Aveyron, à 25 km du fameux viaduc de Millau. Bienvenue à bord du vélo-rail du Larzac, où l'on pédale sur une voie ferrée pleine de charme et de mystère le long de la vallée du Cernon, sur les contreforts du Larzac. Le départ s'effectue dans le village templier de Sainte-Eulalie-de-Cernon, haut lieu de l'histoire médiévale et étape de nombreux sentiers de randonnée. Ne manquez pas le parcours "Explorateurs", au cours duquel on explore un tunnel à la lumière d'une lampe frontale ! Sur les rails du Larzac. Tarif : selon les parcours, de 16 à 25 euros, et de 6 à 8 euros pour les enfants.

Le vélorail des Gorges du Doux en Ardèche

Le vélorail des Gorges du Doux fait penser à des voitures de course ! Rendez-vous à la gare de Boucier-le-Roi, pour suivre le sinueux tracé d'une ligne construite entre 1886 et 1890. La "descente des Viaducs", aux portes du Parc naturel régional des Monts d'Ardèche, est le plus sportif des quatre parcours de 8 à 20 km, il dure 2h30 ! Pour l'anecdote, sachez que vous franchirez lors de la descente de 12 km le 45ème parallèle Nord, qui marque la limite exacte entre le Pôle Nord et l'Équateur. Sachez enfin que si les trajets en descente se font à vélorail, ceux en montée s'effectuent à bord d'un autorail diesel. Vélorail des Gorges du Doux. Tarif : de 16 à 34 euros par adulte selon le parcours, et de 10 à 19 euros par enfant.

Le vélo-rail du Morvan

Le vélorail du Morvan en Bourgogne est un moyen insolite de découvrir le plus petit massif de France, qui culmine à 901 mètres d'altitude, aux confins des départements de la Côte-d'Or, de la Nièvre, de Saône-et-Loire et de l'Yonne. Deux parcours de 8 et 22 km sont proposés au départ de la gare de Cordesse-Igornay, en Saône-et-Loire. En décembre 2011, la SNCF a mis fin à l'exploitation commerciale de la ligne Autun-Avallon. C'était sans compter la détermination d'un passionné de train, fils de cheminot, qui lui a trouvé une nouvelle vocation : le vélo-rail ! Le parcours de 8 km vous emmène à Barnay et vous ramène à Cordesse, tandis que celui de 22 km propose un joli périple aller-retour entre Cordesse et Manlay, dans le département voisin de Côte-d'Or. Rassurez-vous, une assistance électrique vous aide à franchir le dénivelé de 120 mètres entre le point de départ et d'arrivée ! Vélorail du Morvan, de deux à quatre personnes. Tarif : 28 euros.

Ferra Botanica en Seine et Marne : le seul vélorail d'Ile-de-France

Situé en Seine-et-Marne, Ferra Botanica est le seul vélorail d'Ile-de-France. Le départ se fait depuis l'Office de Tourisme de La Ferté Gaucher. Après un briefing d'accueil et de sécurité, on embarque sur son vélorail. Le tronçon long de 6,5 km parcourt une partie de l'ancienne ligne reliant Paris à Sézanne, dans la Marne. On refait le même trajet dans l'autre sens, soit 13 km aller-retour. Certains soirs d'été, on peut même se faire une balade nocturne ! Départ à 20 h pour une virée jusqu'à la tombée de la nuit. A la fin du premier trajet, d'une durée d'environ 45 minutes, on est convié à une soirée champêtre à la lueur des bougies ! Le vélo-rail de Ferra Botanica, de deux à cinq personnes. Tarif : 38 euros en basse saison et 45 euros en haute saison.

Vélorail de Commequiers en Vendée

Vélorail de Commequiers en Vendée

© Pierre-Olivier CLEMENT-MANTION /123RF

Les ruines du vieux château médiéval de Commequiers.

La gare de Commequiers en Vendée était autrefois une plaque tournante du trafic ferroviaire vendéen. Depuis 1994, c'est le point de départ d'un parcours de vélo-rail de 10 km de long dans l'arrière-pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, de Commequiers jusqu'à Coëx. L'occasion de traverser l'ancienne gare de Saint Maixent sur Vie et de franchir la rivière " la Vie ". Au terminus, vous pourrez vous-même manœuvrer une rotonde ferroviaire pour pouvoir ensuite emprunter la voie du retour. Une belle balade de deux heures aller-retour, que l'on pourra compléter par la visite de l'étonnant château de Commequiers ! Vélorail de Commequiers, de deux à cinq personnes. Tarif: de 23 à 27 euros.

Autres articles proposés par l'auteur