• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Connexion
Les Maldives ont transformé une île abandonnée en resort de quarantaine
Publié le 29/03/2020

SociétéMaldives

Twitter Facebook 118 partages

Voir ses vacances être interrompues à cause du coronavirus n'est pas plaisant ! Toutefois, il y a pire endroit qu`un resort aux Maldives comme endroit de retrait. Ainsi, les malades sont actuellement traités sur l'île de Villivaru, dans un resort rénové pour l'occasion !

Une île paradisiaque des Maldives accueille des malades

Une île paradisiaque des Maldives accueille des malades
© Irina Schmidt / 123RF

L'île de Villivaru, située à plusieurs kilomètres de la capitale Malé, était populaire dans les années 1980 et 1990. Depuis, elle a été abandonnée par les touristes. Ainsi, le gouvernement des Maldives a décidé d'isoler les personnes infectées par le coronavirus sur cet endroit reculé. Un ancien resort a été aménagé pour accueillir les patients et les médecins, en charge de leur rétablissement, en quarantaine. Ce sont 50 ouvriers qui se sont mis à la tâche, pendant dix jours, pour rénover l'établissement. A présent, il possède 30 chambres équipées de climatiseur, d'un mini-bar, et d'un écran plat comme le montre la vidéo ci-dessous.

Le Kuredu island resort a déjà du être mis en quarantaine pendant cinq jours car deux employés étaient touchées par la maladie. Les résidents étaient également dans l'obligation de rester cloîtrés à l'intérieur de l'hôtel. Même sort pour le Sandles Bathala Resort. Pour le moment, les Maldives ont déjà recensé 13 cas de personnes infectées par le coronavirus. C'est l'un des pays asiatiques qui comptent le moins de cas. L'accès au pays est toutefois limité. La crise que traverse le secteur du tourisme pourrait avoir un impact grave sur l'économie du pays où il représente un facteur majeur. Raison de plus pour prendre toutes les précautions possibles. A cette occasion, plusieurs resorts des Maldives, offrant près de 2 000 lits, ont été réquisitionnés pour accueillir d'éventuels malades a déclaré le ministre du tourisme Ali Waheed. Les médecins sont volontaires et ne seront pas rémunérés pour la mission. Les visiteurs, eux, ne sont évidemment pas autorisés.