• Connexion
Les Maldives, ce faux paradis
Publié le 09/03/2016

SociétéMaldives

Twitter Facebook 184 partages

L'île des Maldives a cette réputation de spot paradisiaque qui lui colle à la peau. Pourtant, la réalité est toute autre. Cette aventurière dénonce "l'île poubelle" qu'est devenu l'archipel ces dernières années. Photos à l'appui.

  • Twitter
  • Facebook
  • # 1
    # 1
  • # 2
    # 2
  • # 3
    # 3
  • # 4
    # 4
  • # 5
    # 5
1

Bien loin du regard des touristes, les Maldives font face depuis de nombreuses années à un lourd problème de traitement des déchets. Une réalité bien éloignée de celle des cartes postales que les autorités locales s'emploient à dissimiler tant bien que mal aux touristes internationaux de peur d'entacher la réputation de l'archipel.

Les Maldives, une île victime de son succès et qui s'est doucement laissée submerger par les détritus des touristes du monde entier comme l'explique Alison Teal dans un reportage destiné à sensible l'opinion à ce problème. Une situation alarmante qui vaut aujourd'hui à l'île le triste surnom de «l'île poubelle».

330 tonnes de déchets déversés chaque jour

Depuis 1991, l'île artificielle Thilafushi située à l'ouest du pays est devenue l'immense décharge des Maldives. Une décharge à ciel ouvert dans laquelle, chaque jour, pas moins de 330 tonnes de déchets sont déversées, d'après une enquête de Rue89.

C'est pourquoi l'aventurière Alison Teal s'est donné pour mission d'informer sur la situation par le biais d'une vidéo volontairement choquante et de photos ironiques et provocatrices. Courir en bikini sur une plage où les détritus jonchent le sol fait perdre un peu de crédibilité à l'île de rêve qui se retrouve à présent menacée par de graves problèmes sanitaires.

Maigre consolation : cette démarche a incité beaucoup de volontaires à nettoyer les plages des Maldives en espérant confronter les autorités du pays à leur ingérence gouvernementale et les inciter à maintenir des plans d'action qui ont, jusqu'à présent, toujours échoués.

A lire aussi

Ces décors que vous ne voulez pas voir disparaître à cause du plastique
Voyage : ces plages devraient être interdites au public Les villes les plus polluées dans le monde