• Connexion
Les lacs gelés enclin à disparaitre ?
Publié le 06/02/2019 545 partages

EnvironnementFrance

Twitter Facebook 545 partages

D'ici quelques décennies, les lacs pourraient ne plus être gelés en hiver. Les loisirs qui y sont pratiqués seront stoppés. Le réchauffement climatique y est pour quelque chose mais l'Homme en général l'est aussi. Notre mode de vie impacte directement sur l'environnement. Les lacs gelés sont en danger alors comment changer les choses ? Comment éviter d'affecter des millions de personnes ?

 

 
© sergeyp/123RF

Au Japon, sur les berges du Lac Suwa vivent les prêtres shintos. Chaque année ils observent le lac qui gèle mais depuis la Révolution industrielle, la couche de glace s'est amincie.

Une baisse d'épaisseur dûe au réchauffement climatique. Désormais, la surface du lac reste noire et libre de toute glace. Mais ce qui est inquiétant c'est que le Lac Suwa n'est pas le seul touché. Ce seraient des centaines de milliers de lacs au monde qui gèlent de moins en moins.

Les lacs gelés, quelle importance ?

Sur la planète il y a environ 117 millions de lacs, de minuscules kettles en passant à d'autres plus grands. Chaque hiver, plus de la moitié de ces lacs gèlent. La période de gel est à la fois essentielle pour l'écologie des points d'eau, mais aussi pour la culture des communautés qui vivent autour ou près des berges.

La glace permet de garder l'eau fraîche et tranquille. Si elle fond trop tôt ou ne se forme pas, le plancton dont dépendent les poissons juvéniles peut apparaître trop tôt, des algues toxiques peuvent apparaitrent. La glace sur les lacs impacte sur la vie des hommes. Dans les régions du nord canadien, les lacs et les rivières gelés mettent fin à l'isolation de nombreuses communautés. D'autres populations se nourrissent de poissons. En effet, ils sont récupérés dans les eaux gelées pour un apport en protéines.

 

 
© vaitekune /123RF

Les lacs gelés enclin à disparaître

Les scientifiques ont étudié des centaines de lacs situés dans l'hémisphère nord afin de voir quels changements relatifs à la couche de glace s'étaient produits. Ils ont constaté que l'élément le plus important était la température moyenne de l'air ressentie au-dessus du lac tout au long de l'année. Selon les chercheurs, environ 15 000 lacs d'Amérique du Nord, d'Europe et d'Asie pourraient désormais n'être gelés qu'une partie de l'hiver.

Les Hommes peuvent les sauver

À l'avenir, le chiffre pourrait augmenter à cause du réchauffement de l'air et du comportement de l'Humanité. Si les émissions de gaz à effet de serre se poursuivent au rythme actuel, le nombre de lacs qui ne restent pas gelés pendant tout l'hiver pourrait presque quadrupler d'ici 2080.

 

Le nombre de lacs qui cessent de geler dépend fortement du niveau d'augmentation des températures sur Terre, qui est elle-même directement liée à l'énergie que nous déployons pour tenter de réduire nos émissions de gaz à effet de serre. L'avenir des lacs est entre les mains de chacun d'entre nous.