Publié le 27/04/2020

#Sécurité #France

Plus de 300 hôtels en France appelés à accueillir les patients du Covid-19

Directement touchés par la crise sanitaire, les hôtels font preuve de solidarité depuis plusieurs semaines. Après la création d'hébergement pour le personnel médical, de nombreux groupes hôteliers en France ont transformé leurs établissements en "hôtel Covid", pour accueillir les patients malades.

 

© topdeq / 123RF

Il y a quelques jours, l'Académie de médecine appelait les établissements hôteliers à ouvrir leurs portes pour que les personnes infectées par le Covid ne contaminent pas leurs proches. Avant ces recommandations, début avril, à Calvi et Perpignan, des hôtels avaient été réquisitionnés pour mettre en place cette opération d'urgence. Jeudi dernier, M. Bazin, PDG du groupe Accor, annonçait mettre à disposition 300 hôtels pour accueillir les personnes infectées par le Covid-19.

Pour les patients en état stable

Cet accueil des malades est l'une des pistes du déconfinement évoquée par le chef de l'État lors de sa dernière allocution télévisée. Seuls les patients dont l'état est stable et ne nécessitant pas ou plus de soins hospitaliers pourront être hébergés dans ces établissements d'urgence. Pour les patients faiblement malades, ces mesures permettraient de les isoler afin qu'ils ne contaminent pas leurs proches, de soulager les hôpitaux saturés et de casser la chaîne de transmission.

" Afin de réduire le risque de transmission intra-domiciliaire qui contribuerait à l'entretien de l'épidémie, l'Académie nationale de médecine recommande que des établissements hôteliers soient mis à la disposition des Agences Régionales de Santé pour accueillir, jusqu'à la guérison clinique et la négativation des tests de détection virale, les patients atteints de formes simples ou modérées de Covid-19, ou convalescents de cette maladie sortant de l'hôpital, sur la base du volontariat ", explique ainsi l'organisation médicale.

Premières mesures en mars

Il y a trois semaines, pour venir en aide aux sans-abri, routiers et femmes battues, des solutions d'hébergement avaient été créés en lien avec le groupe Accor et les autorités concernées. Au total, c'est plus de quarante hôtels représentant une capacité de 1 000 à 2 000 lits qui ont ouvert leurs portes à ces personnes sur l'ensemble du territoire. "On avait lancé il y a trois semaines avec l'AP-HP une plateforme de réservation pour le personnel soignant, pour les femmes battues et plein d'autres personnes. Il y avait eu 25 000 personnes en l'espace de 20 jours dans les hôtels du groupe Accor", déclarait M. Bazin, PDG du groupe Accor.

Des mesures sanitaires particulières

Toutes les dispositions ont été prises afin de rouvrir les hôtels, dans l'urgence. Tandis que les propriétaires hôteliers craignent une mauvaise image de leurs établissements, associée au Covid-19, toutes les mesures sanitaires ont été renforcées. " Les mesures sanitaires seront renforcées avant, pendant et surtout après, a expliqué Sébastien Bazin. Je ne veux pas qu'ils aient la trouille d'aller dans un hôtel, qui a rendu service à ceux qui en avaient le plus besoin. "
À l'étranger, notamment en Espagne et en Italie, cette opération a eu lieu avec succès. Les hôtels ont été fermés et réquisitionnés pour prendre en charge des patients et soulager les hôpitaux surchargés.