• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Connexion
Les groupes touristiques sont interdits d'approcher les vitrines des prostituées d'Amsterdam
Publié le 22/02/2020

CulturePays-Bas

Twitter Facebook 56 partages

Le gouvernement néerlandais a interdit aux groupes touristiques de s'approcher des vitrines des prostituées du quartier rouge dans la capitale. Ce sont les incivilités des visiteurs qui ont forcé les autorités à prendre cette mesure majeure pour la protection de ces femmes avant tout !

 

 
© Josep Curto/123RF

Cela fait maintenant quatre ans qu'Amsterdam voit ses canaux être bondés, surtout au coeur de la capitale, dans le quartier rouge. Le red light district, autrement appelé le quartier De Wallen, est visité chaque semaine par 20 000 personnes. Là, des travailleuses du sexe, posent de manière aguicheuse, pour pouvoir attirer des clients potentiels. Cependant, les touristes font très souvent preuve d'irrespect envers ces femmes. Elles sont parfois insultées, parfois photographiées, sans leur consentement, ce qui est formellement interdit ! Un représentant du gouvernement trouve qu'il est extrêmement irrespectueux de les considérer comme une attraction touristique.

Un peu de respect !

L'an passé, les visites étaient déjà limitées et devaient se terminer avant 19 heures au lieu de 23 heures. Le nombre de visiteurs en groupe avait déjà été réduit, en passant de 20 à 15 personnes. Toutefois, le gouvernement veut de nouveau réguler le surtourisme. C'est aussi dans une volonté de nettoyer les rues du quartier que cette initiative a été prise, en plus de vouloir protéger les prostituées. Des recherches ont montré que les passages des visiteurs causaient plus d'inconvénients que ceux des commerçants ou des résidents. Ainsi, c'est aussi pour apporter un peu plus de tranquillité à ses citoyens que le gouvernement a pris cette décision.

Ils sont plus de 115 tours opérateurs à faire des visites dans le quartier tous les jours. Ils sont toujours autorisées, dans le quartier rouge, à cette seule condition. Elle prendra effet dès le mois d'avril prochain. Les tours doivent ainsi supprimer les vitrines de leurs itinéraires. Ne pas respecter cette règle pourrait leur valoir une amende, voire un retrait de permis d'exercer pour les guides.