• Connexion
Ces zones de la planète que l'on doit à tout prix sauvegarder
Publié le 17/04/2019

NatureMadagascar

Twitter Facebook 57 partages

WWF, la première organisation mondiale pour la protection de la nature les a nommés " espaces prioritaires ". Au nombre de 35, ils se distinguent par la richesse et la rareté de leur patrimoine naturel. Aujourd'hui et plus que jamais, ils doivent absolument faire l'objet d'une surveillance accrue afin de demeurer intacts.

  • Twitter
  • Facebook
  • La Camargue
    La Camargue

    Egalement surnommée « Le paradis rose », la Camargue, l'un des plus grands deltas européens, fait partie des sites naturels emblématiques en France. En son sein, des étangs et des marais correspondant à près de 6 500 hectares sur les 85 000 qu'elle représente. Peuplée de flamands roses et de chevaux sauvages blancs notamment, elle abrite environ 287 espèces dont 17 sont menacées. Façonnée depuis des siècles par une cohabitation harmonieuse entre les hommes et la nature, cette zone humide est d'une importance telle qu'elle est déjà protégée au niveau national et européen. L'influence humaine, malheureusement, n'aide pas au bon état écologique de cette région et de nombreuses opérations doivent être mises en place pour aider les populations d'oiseaux à se développer encore. Sans quoi cette merveilleuse réserve ornithologique n'aura bientôt plus raison d'être.

  • Les Alpes
    Les Alpes

    Faisant partie des chaînes de montagne les plus élevées au monde, le massif alpin dont la superficie est de 190 959 kilomètres carrés offre encore des espaces naturels intacts. Plus de 30 000 espèces animales et 13 000 espèces végétales peuplent ses paysages, enneigés, fleuris et verdoyants selon les saisons. Son point culminant, le Mont Blanc, haut de 4 810 mètres, fascine depuis des décennies de sorte à ce qu'il soit le troisième site naturel le plus visité au monde. Aventuriers, randonneurs et skieurs s'y rendent chaque année pour admirer la faune et la flore tout en profitant de l'air pur et vivifiant. Très riche, cet écosystème est menacé par le tourisme et le réchauffement climatique, très intense en montagne, deux facteurs qui amenuisent de plus en plus sa biodiversité.

  • La Méditerranée
    La Méditerranée

    Du détroit de Gibraltar au Canal de Suez, la Méditerranée représente 46 000 mètres carrés de littoral. Très convoitée du fait de sa beauté, elle est aussi l'une des régions les plus peuplées au monde. On estime à 500 millions le nombre d'habitants qui y vivent. Alors qu'elle ne représente qu'un seul pour-cent de la planète avec ses 2,5 millions de kilomètres carrés, elle est un véritable foyer de diversité en abritant plus de 10 000 espèces. Véritable trésor de biodiversité, la Méditerranée qui subit les conséquences douloureuses de son attractivité doit aujourd'hui et plus que jamais être protégée.

  • La Nouvelle-Calédonie
    La Nouvelle-Calédonie

    Définie comme un « diamant du Pacifique », la Nouvelle-Calédonie fourmille d'espèces marines et terrestres uniques grâce à ses forêts et ses lagons limpides dont certains sont mêmes inscrits au patrimoine mondial de L'UNESCO. Des trésors naturels, l'archipel n'en manquent pas : baleines à bosse, tortues marines, cagous et récifs coralliens entre autres cohabitent en parfaite osmose. Au total, la Nouvelle-Calédonie est riche d'une flore de plus de 3 300 espèces dont 76% sont endémiques. Le futur de l'écosystème calédonien risque toutefois de disparaitre si incendies, braconnages, exploitations minières et invasions biologiques persistent.

  • L'Amazonie
    L'Amazonie

    Elle est le « poumon vert de la planète ». L'Amazonie située en Amérique du Sud, avec ses 5 550 000 kilomètres carrés, abrite entre 50 et 70% de la biodiversité mondiale. A elle seule, elle héberge une espèce sur dix existantes sur Terre. Il faut dire que ses forêts denses et tropicales, ses 600 kilomètres de rivières sinueuses, son fleuve Amazone et son climat équatorial ont de quoi attirer des centaines de milliers d'espèces dont certaines ne sont même pas encore répertoriées. A cela il faut ajouter les 30 millions de personnes peuplant cette nature aux ressources incroyables. Luxuriante pour le moment, l'Amazonie risque de disparaître à cause des activités humaines et du dérèglement climatique.

1

Depuis 1973, le Fond Mondial pour la Nature (WWF) aspire à protéger l'environnement pour « offrir aux générations futures une planète vivante ». Guidé par cet objectif, il oeuvre quotidiennement pour la préservation d'espèces animales menacées ou de zones qu'il juge essentielles voire vitales pour un avenir sain. L'Amazonie, Madagascar, la Méditerranée ou encore l'Antarctique ne sont que des exemples parmi d'autres.