Publié le 17/01/2019 (Modifié le 18/03/2019)

#Transport #France

Voyager avec une compagnie aérienne low cost, bonne ou mauvaise idée ?

Quand vient le moment de réserver son billet d'avion pour ses prochaines vacances, de nombreuses questions surgissent : Quelle somme débourser ? Depuis quel aéroport décoller ? Quelle compagnie aérienne choisir ? Vols low cost ou pas low cost ? C'est un véritable casse-tête et une source de stress pour certains voyageurs. Afin de vous aider dans vos recherches, voici les différents avantages et inconvénients qu'il y a à voyager avec une compagnie aérienne low cost. Vous aurez enfin toutes les clefs pour réserver votre vol en toute tranquillité.

Avec l'arrivée des vols low cost sur le marché des compagnies aériennes il y a de cela quelques années, les habitudes des voyageurs ont bien changé. De plus en plus de gens partent en vacances à l'étranger et de plus en plus souvent. On peut dire merci aux compagnies aériennes low cost telles que Ryanair, Transavia, Volotea ou encore Easyjet. Les compagnies aériennes traditionnelles se mettent même à créer des filiales low cost, comme Hop! et Joon, les nouveaux bébés d'Air France.

Si aujourd'hui il n'a jamais été aussi facile de voyager, le choix de la compagnie aérienne devient cornélien. Pour un vol Paris - Rome par exemple, on peut trouver jusqu'à 50 offres différentes avec d'énormes écarts de prix. De quoi s'y perdre un peu avant de réserver son vol. Avec ces quelques petits conseils, vous aurez toutes les clefs en mains pour trouver un vol pas cher selon vos critères.

Les + : Les compagnies aériennes low cost vont de plus en plus loin

Il y a encore quelques mois, les vols low cost étaient utilisés uniquement pour de petites distances. Autrement dit, des vols moyen-courriers. Aujourd'hui, il est possible de parcourir le monde entier grâce aux compagnies aériennes low cost. Norvegian Air est l'une des premières à proposer des offres attractifs de l'Europe vers les USA avec un aller Paris - New York à moins de 200 euros. La compagnie islandaise Wow Air marche dans la même direction et propose des vols Reykjavik - San Francisco à un prix d'appel de 160 euros. - © @ Perfect Lazybones

Les + : Les destinations

Pour de nombreuses compagnies aériennes traditionnelles, il est obligatoire de se rendre dans les grandes métropoles européennes (comme Paris-Charles de Gaulle ou Lyon Saint-Exupéry) pour décoller. Grâce aux compagnies aériennes low cost, plus besoin de parcourir des centaines de kilomètres pour prendre un avion. Poitiers, Bergerac, Tours, La Rochelle... toutes ces villes proposent des vols low cost. - © Jose Manuel Dieguez / 123RF

Les + : Partir à la dernière minute

Qui dit partir à la dernière minute, dit petits prix. Déjà que les vols low cost se différencient des compagnies aériennes classiques grâce à leurs prix défiant toute concurrence, si en plus en réservant à la dernière minute on fait des économies... Que demander de plus ? - © Irina Schmidt /123RF

Les + : Une flotte ultra moderne

Les compagnies aériennes low cost sont en pleine expansion. Chaque semaine de nouvelles lignes aériennes sont créées dans le monde, il faut donc que la flotte s'agrandisse pour permettre aux compagnies de faire de nombreuses rotations aériennes. De plus, les compagnies aériennes low cost sont assez récentes. Pour toutes ces raisons, les appareils sont relativement neufs et les nouvelles acquisitions nombreuses. Niveau sécurité, c'est très rassurant. - © chalabala.cz

Les + : Le prix

The last but not the least : le prix ! C'est certainement la raison numéro 1 pour laquelle on préfère réserver un billet d'avion avec une compagnie aérienne low cost, plutôt qu'avec une compagnie classique. Ryanair est certainement la plus attractive. Certains vols comme Paris - Barcelone, Paris - Pise, ou encore Paris - Venise sont à moins de 15 euros. Oui, oui, 15 euros. Et encore avec les nombreuses offres promotionnelles qu'on trouve sur leur site, en étant un peu malin, il est possible de voyager pour seulement un euro. - © Anya Berkut

Les - : l'emplacement des aéroports

Si les compagnies aériennes low cost desservent de nombreux aéroports en France et en Europe, il faut savoir que dans la plupart des cas, les vols atterrissent dans les aéroports secondaires, souvent excentrés de la ville d'arrivée. Il faudra donc prendre en compte dans votre programme et dans votre budget, le transfert. C'est le cas pour la compagnie aérienne Ryanair qui se trouve à l'aéroport de Paris-Beauvais, soit à 1h30 de route depuis la capitale française. - © boscorelli/123RF

Les - : Les bagages

Si vous ne prenez pas l'option dès la réservation de vos billets d'avion, il est fort probable que vous ne puissiez amener avec vous qu'un simple bagage cabine pour vos vacances. En effet, le prix d'appel ne prend pas en compte les bagages en soute. Pour mettre un bagage en soute à la dernière minute vous risquez de payer le prix fort. Il est donc important de bien lire les conditions de ventes lors de votre réservation. - © Michael Simons /123RF

Les - : le confort

Le confort n'est pas le point fort des vols low cost. Afin de prendre à bord le plus de passagers possible, le moindre centimètre carré est optimisé. Le plus souvent, les voyageurs se plaignent d'un manque de place pour les jambes, ou d'un siège trop étroit. En effet, si vous êtes un peu plus grand que la moyenne, il se peut que vos jambes touchent votre menton une fois assis. Cette situation quelques peu caricaturale est supportable lors d'un vol d'une heure ou deux, mais si vous traversez l'Atlantique, cela peut devenir problématique. - © Matej Kastelic (kasto80@yahoo.com)

Les - : Le repas

C'est très simple, dans la plupart des vols low cost, il n'y en a pas. Une carte avec des snacks est tout de même proposée aux voyageurs qui souhaitent se restaurer, mais il faudra sortir vos porte-monnaie. Tout à un prix ! - © Elena Shashkina

Les - : Les divertissements

Pour vous divertir, vous ne pouvez compter que sur vous-même. En effet, peu de compagnies aériennes low cost proposent des films en vol ou la presse internationale. À vous donc, de vous munir de votre journal, livre, tablette, compte Netflix avant le décollage. - © Dmitry Sergeev /123RF