• Connexion
Les Hommes, premiers responsables des séismes ?
Publié le 24/05/2018 1333 partages

EnvironnementEtats-Unis

Twitter Facebook 1333 partages

Plusieurs études ont prouvé que les tremblements de terre ne relèvent plus uniquement du phénomène naturel et aléatoire mais bien d'une conséquence industrielle portant la signature des Hommes. L'exploitation minière, les barrages hydroélectriques ou les activités pétrolières et gazières sont activement pointés du doigt pour leurs effets déstabilisants sur nos sols fragiles.

Loin de la télékinésie, c'est bien par son action que l'Homme contribue à déstabiliser les riches sols terrestres, provoquant des tremblements de terre plus fréquents que jamais et de moins en moins imputables à Mère Nature.

D'après la revue scientifique Seismological Research Letters, au cours des 150 dernières années, environ 729 séismes seraient attribués aux activités humaines dont un tiers pourrait provenir de l'exploitation minière.

Le sol craque plus souvent qu'avant

Le sol craque plus souvent qu'avant
© Jerry Rainey / 123RF

Par exemple, l'Institut de physique du Globe de Paris s'est intéressé de plus près au sort de l'État de l'Oklahoma aux Etats-Unis dont le nombre de séismes de magnitude 3 sur l'échelle de Richter s'est envolé ces dernières années.

En 2009, 20 secousses sismiques de cette ampleur modeste ont été enregistrées par l'Institut d'études géologiques des États-Unis (USGS), contre plus de 800 cas en 2015.

Une plate-forme de transbordement de pétrole

Une plate-forme de transbordement de pétrole
© think4photop/123RF

L'efficace technique de fracturation hydraulique (ou fracking) contribue à fissurer une roche en injectant un liquide sous haute pression pour recueillir du pétrole ou du gaz, situés dans les sous-sols terrestres.

Ce type de forage fragilise les sols créant des microfailles, propices à l'apparition récurrente de tremblements de terre.

Un bâtiment détruit par un séisme

Un bâtiment détruit par un séisme
© maudis60 / 123RF

Avec un monarque pétrolier à leur tête, les Etats-Unis ont relancé leurs exploitations de pétrole et gaz de schiste dont ses sols regorgent. Les billets verts pleuvront autant que la planète tremblera.

Comble de l'ironie, à trop vouloir piocher dans le sol, les Hommes pourraient creuser leurs propres tombes dans un futur proche.