• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Connexion
Il faut sauver le soldat Abeille !
Publié le 02/07/2018

NatureFrance

Twitter Facebook 2384 partages

Les colonies s'amenuisent, les ruches s'effondrent, les apiculteurs perdent espoir. Bref, rien ne va plus dans le monde des abeilles, qui ont du plomb dans l'aile. Les conditions climatiques et les pesticides sont pointés du doigt par comme étant à l'origine de cette hécatombe sans précédent. Cette mortalité anormale inquiète les éleveurs et protecteurs des abeilles qui tentent de sensibiliser la population sur ce phénomène inquiétant pour l'écologie.

Les abeilles sont en danger. D'après les chiffres avancés par France Bleu, environ 30 % des colonies de ces polinisateurs s'éteignent tous les ans. C'est toute la biodiversité qui en pâtit : 80% des espèces végétales prolifèrent grâce à ces insectes ailés.

Les apiculteurs sont vent debout contre un type d'insecticide en particulier : les néonicotinoïdes, ces produits toxiques qui s'imposent encore dans certaines cultures françaises. Trois d'entre eux seront interdits à la rentrée dans les terrains d'Europe.

Les abeilles veulent continuer à butiner !

Les abeilles veulent continuer à butiner !
© signout/123RF

Dans une province chinoise, les abeilles ont disparu totalement de la circulation et les agriculteurs ont dû faire appel à des centaines de personnes pour polliniser à la main les fleurs des arbres.

Les apiculteurs, dans le « rush », s'activent pour enrayer cette catastrophe pas si naturelle et en appellent au Chef de l'Etat pour rétablir un « un environnement viable pour les colonies d'abeilles et les pollinisateurs ».

Des pistes sont à l'étude pour préserver les ruches. En Lot-et-Garonne, des colonies prospèrent grâce à leur proximité avec des vignes et une végétation fertile qui procure le pollen nécessaire aux abeilles.

Le métier d'apiculteur menacé ?

Le métier d'apiculteur menacé ?
© Kostic Dusan / 123RF

Les amateurs de miel seront tristes d'apprendre que la production de cette douceur sucrée a chuté de moitié depuis le début du siècle. Et puis, sauver les abeilles, c'est un peu sauver la nature. À butiner !