Publié le 06/05/2015

#Insolite #France

Notre tour du monde des micronations les plus excentriques

Tout autour du monde des personnes décident, pour diverses raisons, qu'ils en ont assez de leur pays et choisissent d'en créer un nouveau ! Bien qu'elles ne soient pas vraiment prises au sérieux par les grandes nations, on dénombre néanmoins des centaines de micro nation à travers le monde. Nous vous proposons ici de découvrir les 10 micronations les plus originales.

Une micronation est un « pays» créé par un petit nombre de personnes, et qui prétend au statut d'Etat indépendant. Généralement, elle n'est pas formellement reconnue par les grandes nations, bien qu'elles aspirent réellement à l'indépendance.

Bien qu'elles ne soient pas vraiment prises au sérieux par les grandes nations, on en dénombre environ 400 micronations tout autour du monde, certaines sont très connues, ont un statut officiel et une place importante sur la scène internationale comme Monaco et le Vatican, tandis que d'autres sont considérées, souvent à raison, comme des plaisanteries. Voici notre classement des 10 micronations les plus excentriques du monde.

La république de Conch

© Cayobo/Flickr

Située à Key West, en Floride, la République Conch a été fondée en 1982 par le gouvernement local en réponse aux barrages routiers effectués par la police des frontières des Etats-Unis. Il s'agit désormais d'une attraction touristique majeure qui perdure encore aujourd'hui.

République du Liberland

© Liberland

Micronation la plus récente au monde, le Liberland a été créé par le politicien tchèque Vít Jedlicka sur un territoire contesté entre la Croatie et la Serbie. L'objectif étant la création d'un état aux aspirations libérales, avec la devise "vivre et laisser vivre." Le Liberland accepte actuellement les demandes de citoyenneté sur son site Internet.

Principauté de Sealand

© Ryan Lackey / Flickr

Avec une histoire qui ressemble plus à une fiction qu'à la réalité, la principauté de Sealand a été fondée sur une plate-forme pétrolière désaffectée, en pleine la mer du Nord, par Roy Bates dans les années 1960. L'histoire du pays comporte quelques révolutions et même un violent coup d'Etat.

Christiania

© Bruno Jargot / Wikimedia commons

S'il n'est pas techniquement une véritable micronation, ce quartier de Copenhague au Danemark s'est proclamé « ville libre », et fonctionne indépendamment du gouvernement local et de l'Union Européenne. Il est toléré par les autorités danoises depuis maintenant plusieurs décennies.

Principauté de Seborga

© Giusepe Calsamiglia/Flickr

Seborga était en fait une principauté médiévale du Nord de l'Italie, près de la frontière française actuelle. Elle a été « recréée » dans les années 1960 par Giorgio Carbone, qui a décidé qu'il était temps de rétablir la principauté. Se proclamant, au passage, chef de la principauté.

Principauté de Hutt River

© dilettantiquity/Flickr

Cette Principauté a été fondée dans les années 1970 en Australie. Elle est si bien établie que - bien qu'officiellement non reconnue par le gouvernement - l'État australien autorise certaines « traditions » locales, comme celle qui consiste à ne pas payer d'impôts.

Frestonia

© Iridescenti/Wikimedia Commons

Un groupe de squatters vivant sur Freston Road, à Notting Hill, Londres, s'est autoproclamée République indépendante en 1977, afin d'éviter d'être expulsés. Cette stratégie a recueilli tant d'attention médiatique qu'elle a pu perdurer pendant de nombreuses années.

Nation de l'espace céleste ou Celestia

© ESO/T. Preibisch/Flickr

L'entrepreneur américain James Thomas Mangan sait saisir une occasion quand il en voir une ! En 1949, il a s'est enregistré en tant que propriétaire de l'univers tout entier (sauf de la planète Terre) auprès des autorités américaines. Il n'y avait alors pas de lois qui l'empêchaient de le faire. Il a même protesté quand les Etats-Unis ont commencé à envoyer des vaisseaux spatiaux sur son territoire.

La Boirie

© La Boirie/Flickr

Situé en France, La Boirie a été fondée par trois afin d'encourager les valeurs de l'éco-citoyenneté et de l'hédonisme. Le territoire comprend une chambre d'hôtes afin que les clients puissent séjourner dans la micronation indépendante.

Dominion de Melchizedek

© A. E. Buzz Jehle N5UR/Flickr

Sans doute la moins sympathique des micronations de cette liste, le Dominion de Melchizedek a été établi par Mark Pedley en 1990. Bien que son territoire ait changé, il revendique actuellement un atoll inhabité dans les Iles Marshall. La renommée de cette micronation est liée à un certain nombre de fraudes bancaires et à la vente de passeports aux personnes qui veulent acheminer leurs entreprises dans le Dominion de Melchisedek.