• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Easy-EcoComparateur
Les lémuriens de Madagascar pourraient perdre la majorité de leur forêt d'ici 2080
Publié le 06/01/2020

SociétéMadagascar

Twitter Facebook 493 partages

Une étude publiée le 23 décembre, dans la revue scientifique Nature Climate Change, révèle qu'au moins deux types de lémuriens, espèces emblématiques de Madagascar menacées par la déforestation, pourraient voir plus de 90 % de leur habitat disparaître d'ici 50 ans notamment sous les effets du réchauffement climatique.

 

 
© seregraff/123RF

 

Les résultats sont inquiétants. À Madagascar, une équipe de scientifiques a étudié l'habitat du vari noir et blanc et du vari roux, deux espèces de lémuriens classées en danger critique d'extinction par l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), afin d'évaluer les conditions d'évolution de leur habitat au cours des prochaines décennies.

À l'aide de plus de 88 ans de données collectées à travers des milliers de sites de l'île, les chercheurs ont pu modéliser la transformation de la couverture forestière selon différents scénarios de déforestation. Grâce aux mêmes données, ils ont également évalué l'impact du changement climatique sur la forêt, là encore selon différents scénarios de poursuite des émissions de gaz à effet de serre.

En rassemblant ces résultats, les chercheurs ont ainsi pu évaluer les zones qui resteraient habitables par les varis et leurs conclusions s'avèrent préoccupantes. La déforestation pourrait réduire l'habitat des lémuriens de 30 % dans l'hypothèse d'une protection "stricte" de la forêt, ou du double si la protection est "relâchée".

Voir cette publication sur Instagram

#Repost @emmanuellecombaud ??? Lemur/Lémurien from/de Madagascar My entry to @bushcampcompany and @willbl #WinASafari #PhotoContest #wildlifephotography #wildlife #wildplanet #nature #naturephotography #madagascar #madagascarlemur #lemurien #lemurienmadagascar #lemur #endangered #endemic #endangeredwildlife #endangeredspecies #nature #rainforest #tropics #naturephotography #wildlifephotography #wildtropics #Propithecus #PropithequedeCoquerel #Propitheque

Une publication partagée par ???? State Of The Tropics???? (@stateoftropics) le

Des prévisions alarmantes

Selon les estimations, les effets du changement climatique pourraient conduire à une diminution d'entre 14 % et 75 % de leur habitat naturel. Combinés, les phénomènes pourraient à eux deux le réduire de 38 à 93 % en fonction des scénarios d'ici 2070.

Enfin, si la déforestation continue au rythme actuel, l'habitat des lémuriens pourrait chuter de 81 %. "Madagascar connaît des rythmes de disparition de la forêt dévastateurs, or, les lémuriens évoluent à cet endroit et nulle part ailleurs", a expliqué dans un communiqué Toni Lyn Morelli, spécialiste de l'Institut de géophysique américain qui a dirigé les recherches.

"A ce rythme, même sans l'effet du changement climatique, nous allons perdre la forêt tropicale et ses lémuriens, mais avec le changement climatique, nous allons les perdre encore plus vite. Si nous pouvons ralentir la déforestation, nous pouvons en sauver quelques-uns. Pas tous, mais quelques-uns au moins", a-t-elle déploré.