• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Easy-EcoComparateur
Le téléphérique, nouveau transport à la mode ?
Publié le 04/12/2020

TransportFrance

Twitter Facebook 98 partages

Le téléphérique n'est pas réservé qu'aux stations de ski ! Si des villes comme New-York, Rio ou encore Medellin en Colombie, l'utilisent depuis de nombreuses années, le téléphérique urbain séduit de plus en plus de villes en France. D'ici quelques années, il est même fort probable qu'il fasse partie du paysage hexagonal. Est-il le moyen de transport à la mode ? Éléments de réponses.

© pat138241/123RF

Un transport plus écolo ?

 « Le téléphérique en milieu urbain, c'est la solution du futur ». Ces mots sont ceux de Ségolène Royal. L'ancienne ministre de l'Écologie venait alors d'inaugurer le téléphérique de Brest, mis en route le 19 novembre 2016.

Ce dernier, permet de relier les deux rives de la Penfeld à Brest sur une distance de 320 mètres, en trois minutes. Un projet qui « s'intègre parfaitement dans la stratégie de la mobilité durable », peut-on lire sur le site du ministère de l'Écologie, et qui a reçu une aide de l'Etat de 2,56 millions d'euros.

Le téléphérique urbain est, en effet, considéré comme moins polluant, moins bruyant et avec une emprise au sol réduite.

Et si la construction brestoise a connu plusieurs dysfonctionnements depuis sa mise en service, (fermé depuis le mois de mai 2020, le trafic devrait reprendre d'ici la fin de l'année NDLR.), ce projet a fait des émules dans le reste de la France.

Toulouse dans les airs

Été 2021, Téléo vous fera voyager au-dessus de la Garonne à Toulouse ! Ce téléphérique doit connecter l'Oncople à l'Université Paul Sabatier, avec un passage par le CHU de Rangueil, temps de trajet estimé 10 minutes contre 30 en voiture. Un gain de temps non-négligeable. Les travaux sont toujours en cours.

L'île de la Réunion s'y met

Si vous vous rendez à Saint-Denis, à La Réunion, là aussi un téléphérique est en construction. Plus précisément dans le quartier du Chaudron. Cette ligne de 2,7 km, comptera 5 stations avec 46 cabines pouvant accueillir 10 personnes. L'objectif ici est notamment de proposer une alternative de transport aux habitants et de désencombrer le trafic routier, particulièrement dense dans ce secteur. Ouverture prévue à la rentrée 2021. Une seconde ligne Bellepierre/La Montagne devrait voir le jour d'ici 2023.

Le Câble A près de Paris, un projet qui se précise

Le projet du Grand Paris se poursuit, doucement, mais sûrement et celui d'un téléphérique urbain au coeur de l'Île-de-France aussi. Début octobre Île-de-France Mobilités a d'ailleurs approuvé une convention de financement de 125 millions d'euros pour réaliser les travaux. Le Câble A, c'est son nom, devrait relier dans le Val-de-Marne, Créteil à Villeneuve-Saint Georges. 

Et de 2 à Grenoble !

Connaissez-vous « les bulles » de Grenoble ? Il s'agit du premier téléphérique de la ville. Depuis 1934, il relie la gare supérieure au Fort de la Bastille, ce qui en fait l'attraction touristique la plus visitée de la ville. Il faut dire que l'ascension de 266 mètres offre un panorama de qualité sur la ville. Fort de ce succès, un projet d'un nouveau téléphérique urbain a été entériné en juin dernier par le syndicat mixte des mobilités de l'aire grenobloise. Si une enquête publique sera organisée en 2021, l'idée est pour 2024, de proposer aux habitants 6 stations entre Fontaine et Saint-Martin-le-Vinoux. À suivre.

© Iakov Filimonov/123RF

Le téléphérique dans d'autres villes ?

D'autres villes françaises sont intéressées, sans pour autant sauter le pas. C'est le cas de Marseille, Bordeaux ou encore d'Ajaccio. Orléans de son côté a abandonné l'idée