Le Taj Mahal supprimé des guides touristiques indiens
Publié le 31/01/2018 918 partages

SociétéInde

Twitter Facebook 918 partages

Difficile de penser à l'Inde sans penser au Taj Mahal : le monument est un incontournable lorsqu'on visite le pays. Pourtant, la ministre indienne du tourisme a décidé d'enlever cette merveille des guides touristiques indiens de 2018. La raison ? Il ne reflète pas la culture locale.

Si vous planifiez de visiter l'Inde cette année, acheter plutôt votre guide en France : le Taj Mahal, ce monument classé au patrimoine de l'humanité de l'Unesco, l'une des sept merveilles du monde, a été retirée des nouveaux guides touristiques indiens.

Officiellement, le gouvernement à choisi de retirer le célèbre mausolée des guides à cause du nombre de visiteurs en baisse. Mais la véritable raison serait que pour le gouvernement nationaliste en place, il ne refléterait pas la culture indienne.

Le budget consacré à sa rénovation a été supprimé

Le budget consacré à sa rénovation a été supprimé
© byheaven/123RF

Il est vrai que le Taj Mahal a été construit au XVIe siècle par un empereur moghol musulman, venant de Perse et d'Afghanistan pour envahir le nord de l'Inde. Si les Moghols ont longtemps été vus comme les premiers bâtisseurs du pays, le pouvoir en place accuse désormais la civilisation d'avoir commis un holocauste sur les populations locales de l'époque.

Dans la foulée, les rues aux noms moghols portent maintenant un nom hindou et l'histoire de ce peuple a même été enlevée de tous les livres scolaires de cette année. Pire encore, l'argent prévu à la restauration du monument (qui en a cruellement besoin) a été supprimé.

Un coup dur pour la ville d'Agara, car cette attraction permet de faire vivre près de 400.000 personnes et génère 20% du budget de l'état de l'Uttar Pradesh, au nord du pays. Sans compter l'attachement des locaux à ce lieu empreint d'histoire et dont ils sont majoritairement fiers. Heureusement, le monument est encore mentionné dans les guides étrangers.