• Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Guide
    • Vol
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Hôtels
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Easy-EcoComparateur

Publié le 13/09/2021

#Inspiration #Sultanat d'Oman

Le sultanat d'Oman rouvre : 14 spots à couper le souffle

Le sultanat d'Oman, c'est l'Arabie heureuse, où l'on s'attendrait presque à voir Aladdin voler dans le ciel sur son tapis volant. Ce pays qui a banni les gratte-ciel de son paysage et qui offre un incroyable dépaysement a rouvert ses frontières le 1er septembre 2021. Plongez dans l'atmosphère des Mille et Une Nuits au pays de Sinbad le Marin, secret le mieux gardé du Moyen-Orient, destination parmi les plus sûres du globe, où l'hospitalité est élevée au rang d'art.

© Carlos RODRIGUES / EASYVOYAGE Un village de montagne traditionnel à Nizwa.

1. La péninsule du Musandam : les fjords d'Arabie

Musandam, voilà un nom mythique qui fait rêver. Un bout du monde qui se mérite : cette péninsule est séparée du reste du territoire omanais par une zone territoriale appartenant à l'Emirat de Sharjah, aux Emirats Arabes Unis. Bordant le stratégique détroit d'Ormuz qui contrôle l'entrée du golfe persique, cette région est réputée pour ses fjords majestueux. Entouré de montagnes désertiques culminant à plus de 2 000 mètres d'altitude, ces "fjords d'Arabie" abritent un joyau : l'hôtel Six Senses Zighy Bay.

© Cristian Andriana/Shutterstock Khor Najd, l'un des fjords de la péninsule de Musandam.

2. Le fort de Bahla

Le sultanat d'Oman est parsemé de forts : on en compte plus de 500. Si vous ne deviez en voir qu'un, nous vous recommandons celui de Bahla. L'immense fort en terre, remarquablement préservé, est classé au patrimoine mondial de l'humanité de l'UNESCO. C'est le plus ancien du pays et le seul fort d'Oman édifié durant la période pré islamique. Les enfants vont adorer cette forteresse truffée de passages secrets et autres lieux à explorer. Au sommet, on admire des vues splendides sur les montagnes du Jabal Akhdar. Jadis entourée par une muraille de plus de 12 kilomètres percée de sept portes, la ville de Bahla serait peuplée de djinns...

© Hamdan Yoshida/Shutterstock Le fort de Bahla à Ad Dakhiliyah.

3. Le Jabal Akhdar, paradis des randonneurs

Littéralement "la montagne verte", le Jabal Akhdar se trouve au cœur des monts Hajar, l'imposante chaîne de montagnes qui traverse le nord du Sultanat d'Oman, culminant au Jabal Shams, à 3 075 mètres d'altitude. Il est parsemé de villages de toute beauté nichés dans des oasis traversés par des falajs, les plus connus étant Misfah, Tanuf et Bilad Sayt. Un paradis pour les randonneurs qui abrite depuis peu des adresses luxueuses aux vues époustouflantes, comme The View, l'Alila Jabal Akhdar et l'Anantara Al Jabal Al Akhdar.

© Carlos RODRIGUES / EASYVOYAGE Le plateau de Saiq dans la montagne Jebel Akhdar.

4. La Grande Mosquée du Sultan Qaboos

Entourée de cinq minarets en référence aux cinq piliers de l'Islam, l'imposante et luxueuse Grande Mosquée du Sultan Qaboos de Mascate est impressionnante avec son dôme. On retrouve des éléments d'architecture omanaise, indienne, iranienne, mongole, turque ou encore marocaine. Ce monumental lieu de prière peut accueillir 20 000 fidèles. Dans la salle de prière des hommes, le lustre de cristal Swarovski, suspendu au dôme central de 50 mètres de haut, pèse 8 tonnes et mesure 14 mètres de long. C'est l'une des rares mosquées ouverte à la visite aux non musulmans, autant en profiter.

© Carlos RODRIGUES / EASYVOYAGE La grande mosquée du Sultan Qaboos à Mascate.

5. Le Wadi Bani Khalid

Baignez-vous dans une oasis au Wadi Bani Khalid, un bassin naturel à l'eau turquoise et chaude niché dans une vallée étroite à 600 mètres d'altitude. On s'y rafraichi dans un magnifique décor de désert montagneux, un endroit idéal pour pique-niquer. À proximité, plusieurs campements offrent la possibilité de passer la nuit en plein désert, notamment le Desert Nights Camp et le Mille Nights Camp.

© dorinser/Shutterstock L'oasis Wadi Bani Khalid.

6. Le Royal Opera House Muscat

Le Sultanat d'Oman est aussi une destination pour mélomane et peut se targuer d'avoir l'un des plus beaux opéras du Moyen-Orient. Le Royal Opera House Muscat qui a déjà accueilli Placido Domingo et Andrea Bocelli propose une programmation de renommée internationale. Marbre d'Italie au sol, très haut plafond agrémenté de caissons en bois de teck de Birmanie, chandelier en cristal Swarovski, le cadre est éblouissant.

© Carlos RODRIGUES / EASYVOYAGE L'Opéra Royal de Mascate.

7. La réserve d'Oryx blanc d'Arabie

Créée en 1982, la réserve d'Oryx blanc d'Arabie est ouverte au public depuis décembre 2017. Outre l'oryx blanc d'Arabie, on pourra observer la gazelle d'Arabie, le bouquetin nubien, les loups d'Arabie, les blaireaux de miel et les caracals.

© alexeys/123RF Un groupe d'oryx blancs.

8. L'arbre à encens

"Boswellia sacra", c'est le nom scientifique de l'arbre à encens, qui a fait la fortune des commerçants omanais pendant plus de 2 000 ans. Il pousse dans le Dhofar, au sud du pays. On récolte la résine, puis on la sèche pendant trois semaines. La sève durcie forme de petits cailloux dont la couleur varie du jaune au blanc. On les fait brûler sur du charbon incandescent. L'agréable parfum qui s'échappe évoque l'odeur des encensoirs de nos églises.

On la retrouve un peu partout, à commencer par le lobby des hôtels. L'encens valait très cher dans l'Antiquité et au Moyen Âge, car les lieux de production étaient tenus secrets. Et le voyage jusqu'en Occident, par caravane à travers le Yémen et l'Arabie saoudite, ou par bateau le long de la mer Rouge, prenait plusieurs mois. Les nombreux intermédiaires nécessaires à l'acheminement contribuaient à faire monter les prix.

Avec le Yémen et l'Ethiopie, le sultanat d'Oman est le seul pays au monde où pousse l'arbre à encens. Pour en savoir plus, ne manquez pas la visite du musée de l'encens Frankincense à Salalah, un incontournable.

© Patrik Dietrich/Shutterstock Des arbres à encens à Wadi Dawkah.

9. Le vieux Mascate

On est charmé par le vieux Mascate, dont le port est gardé par deux forts construits par les Portugais au XVIème siècle. À l'arrière se situe le palais du sultan Qabous. À proximité se trouvent trois musées qui méritent une visite pour en savoir davantage sur l'histoire et les traditions du pays : le musée Franco-Omanais, le Musée National d'Oman et le musée Bait Al-Zubair.

© Carlos RODRIGUES / EASYVOYAGE La vieille ville de Mascate.

10. Le désert de Sharqiyah Sands

Le désert de Sharqiyah Sands n'est pas totalement inhabité puisqu'on y croise 3 000 bédouins, 1 500 dromadaires et 15 000 chèvres. Un 4x4 vous emmène sur de hautes dunes de sable qui culminent à 200 mètres. Ce désert, situé à seulement trois heures de route au sud-est de Mascate, est facilement accessible. Il abrite plusieurs camps pour les touristes, dont le Mille Nights Camp, le plus traditionnel mais aussi le plus éloigné, ainsi que le Desert Nights Camp, le plus luxueux.

Sharqiyah Sands est l'endroit rêvé pour vivre l'expérience du désert, observer une myriade d'étoiles dans un ciel pur, assister au lever et au coucher du soleil en haut d'une dune, tester le ski sur sable, faire une balade en dromadaire et manger des grillades autour d'un feu de camp.

© Emily Marie Wilson/Shutterstock Un groupe d'arbres dans le désert de Sharqiyah.

11. Le Wadi Bani Awf

Littéralement "la vallée des fils de Awf", le Wadi Bani Awf offre des paysages spectaculaires. Impraticable par temps de pluies, cette route, l'une des plus belles de la planète, est réservée aux chauffeurs confirmés qui n'ont pas froids aux yeux.

Un décor de film d'aventure se déploie devant vos yeux : on franchit des ravins et autres précipices avant d'atteindre des villages perdus dans la montagne. Un endroit idéal pour le canyoning également, notamment dans les gorges du Serpent, où l'on pourra se baigner dans des sources paradisiaques. À la fin du périple, on ressort sur un plateau d'altitude, il ne vous reste plus qu'à vous diriger vers l'un des plus beaux villages du Sultanat d'Oman : Misfah, une merveille avec ses falajs au cœur d'une oasis de montagne.

© Carlos RODRIGUES / EASYVOYAGE Les champs verts de Wadi Badi Awf.

12. Les systèmes d'irrigation aflaj

Vieux de plus de 4 500 ans, les "aflaj" (pluriel de "falaj"), sont des canaux d'irrigation traditionnels du Sultanat d'Oman. En arabe classique, falaj signifie "diviser en parts". Cet astucieux système d'irrigation répartit l'eau entre tous les habitants, circulant par gravité depuis les sources jusqu'aux maisons et aux terrains cultivés. Les cinq aflaj d'Al-Khatmeen, Al-Malki, Daris, Al-Mayassar et Al-Jeela sont classés sur la liste du patrimoine mondial de l'humanité de l'UNESCO. Cette technique est toujours utilisée de nos jours pour alimenter en eau de nombreuses oasis d'Oman sur des centaines de kilomètres aux quatre coins du sultanat.

© trabantos/Shutterstock Le système d'irrigation traditionnel d'Oman dans le Wadi Tiwi.

13. Les plages paradisiaques du Dhofar

Le Dhofar couvre 100 000 km² dans le sud du pays, à la frontière yéménite. Cette région est considérée comme la plus luxuriante d'Oman grâce à la mousson qui sévit de juillet à septembre. Deuxième ville du Sultanat d'Oman après Mascate, Salalah au nom chantant développe un tourisme balnéaire avec des adresses haut de gamme comme l'Al Baleed Resort Salalah by Anantara, ainsi que quatre clubs francophones.

Classée au patrimoine mondial de l'UNESCO, la route de l'encens est l'attraction majeure du Dhofar. Au-delà de l'impénétrable chaîne de montagnes du Dhofar, truffée de sources qui se jettent dans l'océan Indien, commence le désert de Rub'al-Khali, "le quart vide". Ce désert le moins exploré du monde détient aussi le titre du plus inhospitalier.

La cité perdue d'Ubar, ville légendaire liée à la reine de Saba, se trouve à la lisière de ce désert. Enfouie dans le sable, elle fut découverte en 1992 grâce à des images de satellites américains. Quant au site de la tombe du prophète Job, il est situé dans la montagne à 30 kilomètres au nord-ouest de Salalah. Sachez qu'il y a plus de dromadaires que de voitures dans la région de Salalah.

© Patrik Dietrich/Shutterstock Un chameau à Salalah dans le Dhofar.

14. Nizwa, l'ancienne capitale du sultanat

Située dans une grande oasis irriguée par la rivière Falaj Daris, à la rencontre des pistes caravanières du Nord et du Sud, Nizwa était l'ancienne capitale du Sultanat d'Oman. Une visite incontournable pour admirer l'une des plus anciennes mosquées au monde (qui ne se visite pas), un somptueux fort et le marché aux bestiaux qui se tient le vendredi matin dès l'aube.

Le fort de Nizwa se distingue par une très vaste tour de 24 mètres de haut qui domine le souk, la mosquée Sultan Qabous au dôme autrefois bleu argenté et désormais repeint en couleur du désert, et la palmeraie de Nizwa. L'ascension de la tour est ponctuée de trappes, d'orifices par lesquels on déversait de l'huile bouillante et autres pièges destinés à empêcher la venue des indésirables. Un tunnel secret le relierait au fort de Bahla, situé à 50 kilomètres.

© Carlos RODRIGUES / EASYVOYAGE Le fort de Nizwa dans l'ancienne capitale du sultanat d'Oman.

Recevez le meilleur de l'actualité du voyage !

Restez toujours informé.e et suivez les conseils de nos experts !

Oups, nous avons rencontrer un problème. Pouvez-vous réessayer ?

Sachez que vous pourrez à tout moment gérer vos abonnements, les suspendre ou vous désabonner en suivant le lien prévu à cet effet dans nos emails.

Informations sur vos données

Autres articles proposés par l'auteur