• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Connexion
Le réchauffement climatique a arrêté l'hibernation des ours
Publié le 28/03/2020

AnimauxRussie

Twitter Facebook 231 partages

Notre planète est de plus en plus touchée par le réchauffement climatique. Les animaux, eux, sont les premières victimes de ce dérèglement, qui perturbe leur quotidien. Les ours et les grizzlis sont sortis plus tôt de leur hibernation en cette année 2020. Cela pourrait causer des problèmes, notamment alimentaire, à ces animaux.

À cause du réchauffement climatique, 2019 a été l'année la plus chaude jamais enregistrée. Il semblerait que 2020 soit bien partie pour battre un nouveau record de chaleur. Les glaciers de la banquise, les Hommes, et surtout les animaux en subissent les conséquences. Les ours et les grizzlis, qui ont pour habitude d'hiberner jusqu'à la fin du mois de mars, sont réveillés depuis le mois de février. Ce phénomène anormal s'est malheureusement produit dans plusieurs pays. En Russie dans un zoo de Moscou, trois ours, Roza, Alladin et Budur, âgés respectivement de 28, 25 et 26 ans, sont sortis de l'hibernation dès février. La nourriture ne peut donc être mise en cause. C'est bien à cause de la hausse des températures que les ours sortent si tôt de l'hibernation.

Au Canada, les responsables du Rocky Moutain Park (parc des montagnes Rocheuses) ont posté sur Internet une photo d'un grizzly en pleine balade. Problème : nous sommes alors le 28 février. Et les premiers ours à sortir d'hibernation le font d'habitude plutôt autour de la mi-mars. Sois plus de deux semaines plus tard... D'après les responsables du parc, il s'agit du réveil d'ours le plus précoce depuis au moins dix ans, ont-ils rapporté à la revue Geo. Les ours et les grizzlis ont pour habitude de se sortir de leur hibernation au début du printemps. Or, cette fois, ils se sont réveillés un mois en avance. Un manque de nourriture est donc à prévoir. Quand ces animaux manquent d'alimentation, ils vont se servir dans les villes, de quoi effrayer ceux qui résident près d'une forêt russe ou d'un parc naturel américain.

Les ours hibernent de moins en moins à cause du réchauffement

Les ours hibernent de moins en moins à cause du réchauffement
© Tero Hakala / 123RF