Publié le 21/04/2016

#Insolite #Italie

Street Art : les bouches d'égout de Biancoshock

Banksy, Shepard Fairey, Blek le rat, Invader... Tant de grands noms reconnus dans l'univers du Street Art. Mais aujourd'hui c'est un italien du nom de Fra.Biancoshock qui fait parler de lui avec une ses productions : le projet Borderlife.

L'artiste urbain Fra.Biancoshock est italien et vit à Milan. S'imposant comme l'un des précurseurs de l'euphemeralism, ou art urbain éphémère, il ne considère pas appartenir à un mouvement artistique classique. Activiste dans l'âme, ses oeuvres passagères soulèvent souvent des questions de société notamment la pauvreté et le rejet de l'autre. Son but est de créer des oeuvres limitées dans le temps mais qui vont revêtir une dimension éternelle via leur capture photographique.

Cet artiste italien a produit plus de 650 oeuvres à travers le monde : Italie, France, Belgique, Lituanie, Singapour, Malaisie, Slovaquie… Véritable performeur, Fra.Biancoshock se livre à un total détournement de l'espace urbain. Pour faire passer ses messages, il marie satire et humour. Son but : marquer les esprits. Il ne se définit pas en tant qu'artiste mais plutôt comme un homme travaillant avec l'espace public comme matière première. Les villes sont à Biancoshock, ce que le chevalet est au peintre : sa base de travail. Les villes sont son principal terrain de jeux : ruelles, panneaux, poteaux; tout y passe.

Le projet Borderlife.

Si Biancoshock fait parler de lui aujourd'hui, c'est en raison d'une nouvelle production découverte dans les rues milanaises… L'artiste urbain a réalisé une déstructuration de maison. Chaque bouche d'égout a été détournée afin de correspondre aux différentes pièces d'une habitation. Ainsi, une douche a été arrangée dans cet espace étroit, mais aussi un vestibule avec porte manteaux, ainsi qu'une cuisine entièrement aménagée et équipée avec tous les ustensiles nécessaires (mention spéciale pour les épices).

Un but bien précis !

Tout le monde a déjà songé à se réfugier dans un petit coin secret pour échapper au stress et autres problèmes de la vie quotidienne. Si l'on oublie deux minutes que ces petites pièces se trouvent dans des égouts, on y plongerait tous! Seulement, à travers tout ce travail Fra.Biancoshock a un but précis en tête. Il ne réalise pas d'oeuvre sans objectif initial. Ici il a tenté de mettre en exergue un problème important. Il a réussi à rendre compte de la détresse dans laquelle se trouve un bon nombre de personnes. Pour échapper à la rue, beaucoup de sans-abris se réfugient au fond des bouches d'égout et les équipent d'un confort rudimentaire.

C'est après avoir visionné le reportage Sewer Kids, diffusée dans le talk show Nightline sur ABC que le street artiste a eu l'idée du projet Borderlife. Le documentaire faisait part de la situation de nombreux roumains de la ville de Bucarest, contraints de vivre dans les égouts.

Projet Borderlife : une salle d'eau dans une bouche d'égout à Milan

Biancoshock cherche à faire réagir les individus quant à la condition des sans-abris - © Biancoshock.com

Projet Borderlife : vestibule meublé dans une bouche d'égout à Milan

© Biancoshock.com

Projet Borderlife : une cuisine dans une bouche d'égout à Milan

© Biancoshock.com

(Fo)Rest in Peace, Milan 2011

Voici d'autres oeuvres réalisées par le même street artist - © Biancoshock.com

Resistance, Milan 2011

Production réalisée en collaboration avec l'artiste milanais Elfo. - © Biancoshock.com

All you can eat, Milan 2012

Les deux SDF déjeunant dans cette benne à ordures ne sont autres que Biancoshock et son collaborateur Elfo. - © Biancoshock.com

In-Globalized, Prague 2013

© Biancoshock.com

Egocentric, Norvège 2014

© Biancoshock.com

Ellias et Mohamed, Autriche 2015

Hommage rendu à deux jeunes enfants tués en Autriche. - © Biancoshock