• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Connexion
Saviez-vous qu'il existe un Pompéi en Amérique latine ?
Publié le 03/08/2020

CultureSalvador

Twitter Facebook 10 partages

Une ville ensevelie par une éruption volcanique miraculeusement préservée, vous pensez immédiatement à Pompéi bien sûr ! Sauf que la célèbre cité romaine n'est pas la seule à avoir subi ce genre de cataclysme dans l'Histoire. Au Salvador, petit pays d'Amérique centrale, une cité maya a subi le même sort, il y a 1 400 ans : Joya de Ceren, surnommée le Pompéi maya.

Surnommée le Pompéi d'Amérique ou encore le Pompéi maya, Joya de Cerén a en effet des points communs avec son illustre modèle italien. Cette cité maya située au Salvador fut détruite par une éruption volcanique. Pas en 79 avant J.-C., mais en 535 de notre ère. Le rôle du Vésuve est repris pas le volcan Loma Caldera. Joya de Cerén est enseveli sous une couche de cinq mètres de cendres, contre sept mètres de lave et de cendres pour Pompéi. Le résultat ? Un site remarquablement bien préservé offrant un témoignage exceptionnel de la vie quotidienne des communautés agricoles méso-américaines de cette époque. On y admire douze structures quasi-intacts, et les seules traces importantes de la vie quotidienne des anciens Mayas. On a ainsi pu prouver qu'ils cultivaient déjà le manioc, le maïs, le haricot et le yuca. On sait également que les habitants élevaient des animaux comme l'attestent plusieurs enclos retrouvés sur place, et que le chaman de la cité était une femme.

Une sépulture retrouvée en 2018

Découvert en 1976, ce site précolombien habité à partir de 400 avant J.-C. est classé au patrimoine de l'humanité par l'UNESCO depuis 1993. Situé à 35 km au nord de la capitale San Salvador, le site de Joya de Cerén, l'un des trésors de l'Amérique Centrale, a refait parler de lui en 2018, quand une sépulture est mise au jour par une équipe de fouilles archéologiques. Cette dernière y a notamment découvert des ossements humains à côté d'un couteau en pierre d'obsidienne.
Mais ce n'est pas l'éruption qui a causé la mort de ce Maya. Selon les archéologues, elle serait survenue plusieurs siècles après, entre 600 et 900 de notre ère. En effet, contrairement aux habitants de Pompéi, ceux de Joya de Cerén ont eu le temps de s'enfuir, probablement alertés de l'imminence de l'éruption par plusieurs séismes annonciateurs de la catasrophe.

Site archéologique de Joya de Ceren : le Pompéi maya !

Site archéologique de Joya de Ceren : le Pompéi maya !
© Matyas Rehak /123RF

La Pompéi d'Amérique