• Connexion
Le nombre de dauphins échoués sur les côtes françaises atteint un record
Publié le 01/03/2019

EnvironnementFrance

Twitter Facebook 9838 partages

Mercredi 13 février l'observatoire Pelagis a indiqué que plus de 400 dauphins ont échoués sur la côte Atlantique depuis fin décembre 2018. Le chiffre fait froid dans le dos et c'est un triste record en cette période qui pourrait avoir plusieurs explications, on vous laisse les découvrir.

 

 
© Elena Larina /123RF

400 : c'est le nombre de dauphins récupérés sur les plages de la côte Atlantique en 2018. Un chiffre alarmant et qui fait froid dans le dos.

Selon l'observatoire Pelagis, depuis la fin du mois de décembre 2018, 400 dauphins ont échoué sur les côtes françaises : littoral de Gironde, des Landes, de Charente-Maritime ou encore de Vendée.

Un triste record

Le chiffre inquiète puisque ce sont 10 échouages de dauphins qui sont découverts chaque jour. Et durant cette courte période, allant de fin décembre 2018 à mi-janvier, 400 cadavres sont récupérés mais en quelques semaines seulement.

L'hiver 2017-2018 avait déjà été particulièrement meurtrier pour les dauphins au large des côtes françaises avec 800 individus retrouvés entre février et mi-avril. Mais début février 2018 aucun échouage n'avait lieu à la différence de ce début d'année. Quel sera le chiffre atteint mi-avril justement ?

Les causes de leur mort

Les animaux sont morts ou blessés sur les plages, quelques jours ou quelques heures après avoir été pris dans des filets de pêcheurs. En effet, les chercheurs retrouvent des traces de filets sur la peau, des fractures, des nageoires coupées et des signes d'asphyxie.

Il faut savoir que les dauphins échoués ne constituent qu'une petite partie des animaux morts. Un grand nombre d'entre eux sombrent au fond de l'océan et ne sont jamais découverts.

Lutter pour la survie de l'espèce

Durant l'hiver, les dauphins sont beaucoup plus touchés par les filets de pêche puisque le bar et le merlu sont pêchés et l'animal affamé se dirige vers les bancs de poissons pour tenter de se nourrir.

Chaque année, l'observatoire Pelagis estime à plus de 4000 le nombre de dauphins pris dans les filets dans les eaux françaises et à plus d'un millier le nombre d'échouage sur les côtes françaises. Malheureusement si cela continue c'est la survie de l'espèce qui est menacée. Alors oui aujourd'hui la population est stable mais il ne faut pas attendre une chute de 50% pour passer à l'action, il sera déjà trop tard. Le Dauphin commun est une espèce protégée par la loi et l'État qui se sont engagés à réduire ces échouages.

Des moyens mis en place

Certains bateaux sont équipés d'un système d'effarouchement (pinger) pour tenter d'éloigner les animaux. En effet, l'appareil émet des impulsions sonores pour les alerter. Grâce à lui, on observe une diminution de 65% des captures accidentelles de dauphins.

 

Cette installation a été élargi en 2019 à l'ensemble des chalutiers du Golfe de Gascogne et pourtant le nombre d'échouages bat des records. Ce système est-il vraiment efficace ? Les chercheurs se posent la question. Il faut noter que les filets maillants calés n'en sont pas équipés et qu'ils sont principalement responsables des captures.

Alors comment remédier aux échouages ? Quels moyens mettre en place ? Ce sont les questions auxquelles tente de répondre les chercheurs pour diminuer le nombre de dauphins échoués.