• Connexion
Le naturisme : une philosophie de plus en plus adoptée par les vacanciers
Publié le 18/06/2019 385 partages

SociétéFrance

Twitter Facebook 385 partages

Si l'on s'en tient aux statistiques, le naturisme devient bel et bien le phénomène à la mode. Avec déjà 17% de nouveaux adeptes en 2018, l'été s'annonce effectivement florissant mais déshabillé. Chaud devant !

 

 
© sylv1rob1/123RF

Depuis quelques années, les Français n'hésitent plus à se mettre à nu. Et ce, dans tous les sens du terme ! Globalement stressés par un quotidien très voire trop rythmé, ces derniers n'ont qu'une envie : dénouer la cravate, faire tomber la chemise et balancer les talons aiguilles. Ils affirment haut et fort leur volonté de se laisser aller, quitte à tout enlever !

Pendant longtemps moqué et même critiqué, le naturisme n'a pas toujours été bien perçu. On l'a confondu avec le nudisme et sa lubricité, on le qualifiait alors de grivois et dégoûtant. Pourtant, aujourd'hui, il traduit une philosophie de vie et semble presque plébiscité. Selon France 4 naturisme, une chaîne de camping naturiste française, ce comportement présente des « atouts indéniables dans la société actuelle, avec des personnes de plus en plus sensibles au respect de la nature, au retour vers la simplicité et l'authenticité ». La preuve, l'an dernier, le groupe a accueilli 17% de personnes en plus au sein de ses six villages campings. Quant aux réservations pour la saison 2019, elles sont au beau fixe avec une hausse de 10%.

Mais alors qui sont ces personnes qui prônent le retour aux sources et l'harmonie avec la Nature ? Associé au mouvement hippie et à la contre-culture des années 60 dans l'opinion commune, le naturisme n'est pourtant plus représentatif de cette frange de la société. Aujourd'hui, il est pratiqué par des urbains, angoissés par leur travail qui cherchent simplement à se déconnecter.

Le nouveau naturiste est plus jeune. Il vient passer ses vacances nu, en couple ou en famille avec ses jeunes enfants (moyenne d'âge des enfants : 9 ans). D'ailleurs, contrairement à ce que l'on pourrait penser, il gagne bien sa vie : 33% sont des cadres ou chefs d'entreprise, 19% sont des foyers gagnant plus de 5 000 euros par mois. Et d'où vient-il ? D'Ile de France (13%), de Rhône Alpes (12%) et d'Aquitaine (11%).

Alors, vous vous sentez concerné ? Et prêt à franchir le cap ? Il n'empêche que si c'est le cas, vous n'aurez plus à vous soucier de vos marques de bronzage.