• Connexion
Zimbabwe : le guépard, l'animal le plus rapide, court vers son extinction
Publié le 05/01/2017

EnvironnementZimbabwe

Twitter Facebook 1314 partages

Selon une étude publiée dans la revue américaine Proceedings of the National Academy of Sciences, le guépard, l'animal terrestre le plus rapide au monde, fonce directement vers son extinction.

Alerte dans le monde animal. Longtemps dans la liste des animaux en danger, le guépard change de rang en passant dans la catégorie des animaux en voie d'extinction. La situation est bien plus qu'alarmante puisque l'on compte seulement 7 100 guépards en Afrique ( 99 % des espèces se trouvent au Botswana, au Zimbabwe, au Kenya, et en Namibie, mais il a quasiment disparu de l'Asie). En 2015, la population de ce félidé était de 170 au Zimbabwe alors qu'il était de 1 200 en 1999. On assiste bien à un gros déclin qui malheureusement ne cesse de progresser.

Pourquoi ? À cause de la destruction et de la réduction de son habitat naturel. En effet, selon les recherches de la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), les résultats ont affirmé que plus de 91 % de son espace vital a été supprimé. Aujourd'hui, on dénombre seulement 50 spécimens en Asie tandis que le reste se concentre seulement en Afrique.
Plus précisément, cette menace provient de la chasse, du braconnage, du commerce des bébés guépards, du trafic automobile mais aussi de la raréfaction de son garde-manger (des antilopes et d'autres animaux).

Vers une nouvelle approche pour sa préservation

Vers une nouvelle approche pour sa préservation
© Bryan Busovicki / 123RF

Selon le Dr Sarah Durant de la Zoological Society of London, il faudrait mettre en œuvre une nouvelle méthode pour protéger cet animal insaisissable et compliqué. « Nos résultats montrent que la taille du territoire nécessaire à la survie du guépard, ajoutée à la somme complexe des menaces qui pèsent sur les espèces sauvages rend son extinction plus probable que nous ne le pensions », précise-t-elle.
Bien au delà des zones protégées, Sarah Durant souhaite mettre en place des incitations financières à destination des communautés humaines des régions où cette espèce vit (même hors des réserves).

Vous aimerez aussi

Les animaux à voir lors d'un safari en Afrique
Les plus beaux paysages de la Tanzanie
Des animaux approchés au plus près en plein safari