• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Connexion
Le Costa Rica lance une campagne pour arrêter les selfies avec les animaux
Publié le 26/03/2020

SociétéCosta Rica

Twitter Facebook 110 partages

Même une simple photo peut être nuisible pour la faune. Depuis octobre 2019, le Costa Rica a lancé une nouvelle campagne destinée à empêcher une pratique touristique courante : les selfies avec les animaux sauvages. Un comportement qui représente un danger non seulement pour l'animal mais aussi pour l'homme.

Si l'on recherche ce hashtag sur les réseaux sociaux, on tombe sur des selfies pris avec des peluches d'animaux. L'idée à été lancée en octobre 2019 par le gouvernement du Costa Rica cherchant à endiguer les contacts directs entre touristes et animaux. En 2017 la WAP (World Animal Protection) à placée le Costa Rica à la 7ème place des pays où ce genre de photos est le plus courant. Avec cette campagne de sensibilisation, le Costa Rica souhaite faire comprendre aux touristes les problèmes causés par ces selfies. Vous pouvez vous-même participer à cette campagne en vous prenant en photo avec une peluche puis en la partageant avec le hashtag. Un site internet à été mis en place ainsi qu'un guide téléchargeable, rappelant les règles de bonnes conduites en observations animales.

#Stopanimalselfies

Singes, Paresseux,Toucans,Félins... le Costa Rica abrite plus de 5% de la biodiversité mondiale. Un véritable trésor pour ce petit pays d'Amérique Centrale qui souhaite la protéger du mieux possible. Une enquête, réalisée entre 2016 et 2018 a montrée que la découverte de la faune et la flore était la motivation principale de plus de 40% des touristes souhaitant visiter le pays. Afin de les partager sur les réseaux, de nombreux touristes sont à la recherche de la meilleure photo possible. Ces selfies en contact directs avec des animaux représentent à la fois un risque pour le touriste et l'animal. Approchés de trop prêts ceux-ci peuvent se sentir stressés, avoir des comportements agressifs et peuvent également être porteurs de maladies infectieuses. " Les touristes qui visitent ces lieux ne sont pas conscients de la cruauté que ces animaux subissent simplement à cause d'une photo. Nous aimerions voir plus de pays prendre ce type d'actions et montrer le même degré de responsabilité en matière de protection des animaux en menant des campagnes en leur faveur. " déclare Roberto Vieto, responsable de la protection de la faune à la WAP.

Une biodiversité exceptionnelle qui attire

Singe au Costa Rica

Singe au Costa Rica
© Jonathan Ross / 123RF