Le café " suspendu ", en attente d'un geste solidaire

SociétéFrance

Twitter Facebook Google+

Quand il y en a pour un, il y en a pour deux. Si vous êtes d'accord avec ce dicton, vous allez aimer le principe du « Caffè Sospeso ». Né au début du 20ème siècle dans le Nord de l'Italie, cette solidarité citoyenne permet aux plus démunis de pouvoir boire un café chaud ou manger un petit quelque chose, gratuitement. Pour un sans domicile fixe, une personne retraitée ne disposant que d'une petite pension, un étudiant en situation précaire ou une mère de famille en grande difficulté? cette générosité anonyme peut apporter un rayon de soleil, plus que bienvenue, dans la grisaille hivernale. Le mouvement, est une chaine solidaire, qui peut être repris par tous les boulangers ou cafés qui le souhaitent. Grâce au bouche à oreille, les personnes volontaires se décident à faire un geste, pour venir en aide aux personnes dans le besoin. Les gérants des boutiques souhaitant participer peuvent afficher le logo « baguette en attente » ou « café suspendu », sur la devanture de leur vitrine. Un rapport de confiance s'installe alors entre le client donateur, le commerçant qui crée le lien et l'heureux bénéficiaire. Pour faciliter les choses, il est possible que la denrée suspendue soit proposé à un prix plus bas. Pensez à la monnaie de vos tickets restaurants, qui ne sera plus jamais gaspillée! Souvenez-vous des paroles de la chanson de Brassens, l'Auvergnat : « Ce n'était rien qu'un peu de pain, Mais il m'avait chauffé le corps, Et dans mon âme il brûle encor' A la manièr' d'un grand festin ? ».

©Gil GiIUGLIO / Easy Press

Un café chaud ne se refuse jamais quand il fait froid!

Quand il y en a pour un, il y en a pour deux. Si vous êtes d'accord avec ce dicton, vous allez aimer le principe du « Caffè Sospeso ». Né au début du 20ème siècle dans le Nord de l'Italie, cette solidarité citoyenne permet aux plus démunis de pouvoir boire un café chaud ou manger un petit quelque chose, gratuitement. Pour un sans domicile fixe, une personne retraitée ne disposant que d'une petite pension, un étudiant en situation précaire ou une mère de famille en grande difficulté? cette générosité anonyme peut apporter un rayon de soleil, plus que bienvenue, dans la grisaille hivernale. Le mouvement, est une chaine solidaire, qui peut être repris par tous les boulangers ou cafés qui le souhaitent. Grâce au bouche à oreille, les personnes volontaires se décident à faire un geste, pour venir en aide aux personnes dans le besoin. Les gérants des boutiques souhaitant participer peuvent afficher le logo « baguette en attente » ou « café suspendu », sur la devanture de leur vitrine. Un rapport de confiance s'installe alors entre le client donateur, le commerçant qui crée le lien et l'heureux bénéficiaire. Pour faciliter les choses, il est possible que la denrée suspendue soit proposé à un prix plus bas. Pensez à la monnaie de vos tickets restaurants, qui ne sera plus jamais gaspillée! Souvenez-vous des paroles de la chanson de Brassens, l'Auvergnat : « Ce n'était rien qu'un peu de pain, Mais il m'avait chauffé le corps, Et dans mon âme il brûle encor' A la manièr' d'un grand festin ? ».

Une carte et un Facebook pour localiser les commerces participants.

Sur google maps et sur les pages FB « d'une baguette en attente », de chaque pays où l'action a lieu, on peut retrouver les boulangeries participantes. Dans les pays hispanophones, notamment en Espagne, en Argentine, au Costa Rica, au Pérou, en Uruguay et au Mexique, le « cafe pendiente » rencontre un immense succès. Peut-être parce qu'on y applique le dicton feu Mère Teresa « La soif de l'amour est beaucoup plus difficile à arrêter que la faim de pain. ». Au Pays-Bas, on le nomme « Een brood in de wacht » et en Bosnie, dans la ville de Tuzla un pain pour demain se dit « Hljeb za sutra ». L'initiative existe en Suisse, en Bulgarie, en Ukraine, en Russie, au Canada, aux Etats-Unis, en Allemagne, au Pays-Bas, et dans bien d'autres pays prochainement. Le géant du café revisité, Starbucks Coffee, participe à l'entreprise. Son petit plus ? Une charte dans laquelle il s'engage à reverser l'équivalent du café vendu à l'organisme caritatif "Oasis charity".

0 J'aime 0 J'aime pas
Sarah Claux
Publié le 13/12/2013 Modifié le 16/12/2013
Twitter Facebook Google+
Les meilleures raisons pour réserver un vol Paris-Amsterdam Les meilleures raisons pour réserver un vol Paris-Amsterdam