• Connexion
Brésil : les habitants découvrent le corps sans vie d'un baleineau
Publié le 19/03/2019

EnvironnementBrésil

Twitter Facebook

Les habitants d'une île amazonienne ont fait une découverte macabre : le corps d'un baleineau, échoué en plein cœur de la mangrove. Les biologistes s'interrogent. Comment l'animal a-t-il pu se retrouver si loin de son habitat naturel ?

Le corps d'un baleineau, âgé d'environ un an, a été retrouvé sur l'île de Marajo, au Brésil. Échoué au c?ur d'une mangrove, à quinze mètres de la plage, le cadavre a été découvert par les habitants, étonnés par les nombreux vautours. Selon les biologistes de Bicho d'Agua, ONG brésilienne, le cétacé serait mort depuis plusieurs jours.

Voir cette publication sur Instagram

A baleia jubarte encalhada em Soure, ilha de Marajó, era um filhote de cerca de um ano de idade e 8 m de comprimento. A carcaça foi encontrada a mais ou menos 15 m da praia. Devido às macromarés, comuns na Costa Norte do Brasil, é totalmente compreensível que uma carcaça vá parar dentro do manguezal. Não é um animal adulto, nem tão grande como parece nas imagens. #bichodagua #biodiversidade #amazonia #icmbio #resexsoure #biodiversidade #biodiversity #ong #amazonia #amazonforest #amazonriver #humpback #humpbackwhale #baleiajubarte #preserveanatureza #bichodagua #icmbio #semmasoure #activism #ativismo #planeteatrh #planetaterra #savethewhales #salveasbaleias #rainforests #marinemammals #mamiferosaquaticos

Une publication partagée par Bicho D'água (@bicho_dagua) le

En revanche, une inconnue subsiste. Comment le baleineau a pu se retrouver sur une île de la forêt amazonienne, sachant qu'il ne s'agit pas du tout de son habitat naturel ? Ces animaux, présents au large de l'Amazonie en hiver, généralement. Et non en été, période durant laquelle ils se dirigent uniquement vers l'Antarctique pour se nourrir.

L'animal fait huit mètres de long

L'animal fait huit mètres de long
© jostone

Il est très possible donc que le bébé ait été séparé de sa mère et emporté, de la plage jusqu'à la mangrove, par le courant. Les biologistes espèrent lever le voile sur le mystère grâce à une autopsie, qui pourrait durer une bonne dizaine de jours. Mais selon les premières observations, l'animal n'avait pas de traces ou de blessures sur le corps.