• Connexion
La tour de Pise se redresse
Publié le 16/08/2013 Modifié le 11/07/2016

CultureItalie

Twitter Facebook

La célèbre tour a connu un sérieux penchant dès ses plus jeunes années, à la fin du 12e siècle. En cause : l'eau qui circule en abondance dans la terre qui lui sert de socle. L'édifice a connu de nombreuses restaurations au fil de l'histoire. Mais il y a une bonne vingtaine d'années, le campanile a vraiment risqué le pire avec un écart d'environ 4,47 mètres entre de l'axe de la base et le sommet avec une progression du surplomb d'environ un millimètre par an. L'édifice a été fermé au public en janvier 1990, il était urgent d'intervenir.

Tour de Pise

Tour de Pise
© Alexander Jahnke

La cathédrale de Pise et son célèbre campanile.

"Le gros des progrès, le campanile l'a fait depuis 1992, durant les 11 ans de cerclage et de consolidation du sous-sol" a commenté le professeur Michele Jamiolkowski qui dirige la surveillance et l'intervention sur le monument. Durant cette période le surplomb est passé de 450 à 410 centimètres.

Sauvée pour au moins deux siècles

De fait, si le comité de surveillance a officiellement été créé en 2001, le monument fait l'objet de soins depuis plus longtemps. Dès 1992, le cerclage du premier étage à l'aide de 18 câbles d'acier a permis de renforcer la structure du bâtiment. Ensuite, des interventions en sous-sol, par la congélation de la terre qui supporte l'édifice, l'extraction des anciens blocs de roche enfouis au 19e siècle et leurs substitutions par des poutres de béton armé ancrés en profondeur ont permis de redresser la barre.

En décembre 2001, la tour avait de nouveau été ouverte au public. Aujourd'hui, selon les experts, la célèbre tour est désormais considérée en sûreté pour les prochains 2 ou 3 siècles!