• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Easymiles
  • Connexion
La tempête Gloria s'est abattue sur la France
Publié le 24/01/2020

ClimatFrance

Twitter Facebook 244 partages

Après avoir fait de nombreux dégâts et causer la mort de 7 personnes en Espagne, la tempête Gloria est arrivée en France il y a quelques jours et poursuit son chemin. Le sud de la France est particulièrement touché, avec quatre départements en alerte, dont l'Aude et les Pyrénées-Orientales en vigilance rouge.

 

 
Image d'illustration © Vitalii Shcherbyna/123rf

Le plus dur semble à présent derrière eux. Les habitants des Pyrénées-Orientales et de l'Aude ont dû faire face à de violentes pluies qui se sont abattues dans le Sud de la France, créant ainsi le débordement de nombreux cours d'eau et des inondations dans certaines villes.

Grace aux prévisions avancées de Météo France, environ 1 500 personnes ont été évacuées à titre préventif, ce mercredi 22 janvier. Aucun dégât important ni victimes n'ont été constatés par les secours des départements respectifs. Ce jeudi 23 janvier, la plupart des évacués a pu retrouver leur domicile, sauf les habitants de Claira, où la situation reste tout de même compliquée puisque de nombreuses routes et ruelles sont encore inondées.

Vers une amélioration...

Le niveau de l'eau, qui avait alors était enregistré à 7,40 mètres, est en train de descendre et vient de passer la barre de 6,90 mètres, indique l'AFP. Si c'est encourageant pour la suite des événement, Jean-Pierre Salles-Mazou, commandant des pompiers des Pyrénées-Orientales, appelle tout de même à la prudence : "Pas de prise de risque inutile ce jeudi, même si on va vers le mieux." Peut-on dans l'article de France Bleu. En effet, les précipitations continuent dans cette zone de France. Tant que la situation ne sera pas revenue à la normale, le risque zéro n'existe pas.

À l'heure à laquelle sont écrites ses lignes, soit le jeudi 23 janvier, la vigilance dans les Pyrénées-Orientales est descendue d'un cran, passant à l'orange. Seule l'Aude reste donc en alerte rouge.

Un plan de gestion des risques efficaces

Voyant la tempête arrivée depuis l'Espagne, où elle a causé de nombreux dégâts, les autorités ont pu mettre en place un système de sécurité opérationnelle. En plus de l'évacuation anticipée d'une partie de la population, un grand nombre de pompiers avait été mobilisé pour venir en aide à la population et faire face aux éventuelles complications.

Le magazine d'information LCI nous informe qu' "À Saint-Cyprien (ville frontalière d'Argeles-sur-mer dans les Pyrénées-Orientales), la préfecture a mis des moyens humains pour faire face à la tempête Gloria. Environ 400 pompiers sont mobilisés, dont une centaine venue des départements voisins en renfort." Les gendarmes, la sécurité civile et les agents municipaux et départementaux ont eux aussi répondu présent pour prêter main-forte.

De nombreuses écoles ont été fermées, tout comme plusieurs axes routiers, qui pourraient s'avérer dangeureux pour la population. Gloria doit quitter le Languedoc-Roussillon pour se diriger vers Toulouse dans les heures à venir.