• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Easy-EcoComparateur
La Grande Motte : seule plage de France où la bronzette est autorisée
Publié le 22/05/2020

SociétéFrance

Twitter Facebook 332 partages

Ce jeudi 21 mai, la plage de la Grande-Motte dans l'Hérault, sur la côte littorale du Languedoc, en région Occitanie, a reçu le feu vert du préfet pour rouvrir sa plage et autoriser les habitants à se reposer sur leurs serviettes pour quelques heures.

Les fameuses pyramides de la Grande Motte

Les fameuses pyramides de la Grande Motte
© Achim Prill / 123RF

Tandis que la plupart des plages françaises suivent un modèle de plages dynamiques et n'autorisent pas la bronzette, les Héraultais ont pu profiter du soleil et du sable chaud de la plage du Couchant pour ce début de week-end prolongé.

La Grande-Motte, station balnéaire touristique

L'Hérault est le premier département touristique d'Occitanie, avec 22,5 millions de touristes l'été 2018, ce qui représente près de 43 000 emplois touristiques. Située à 30 minutes de Montpellier, la Grande-Motte est très prisée des amoureux de la farniente pour ses grandes plages de sable chaud fin avec dunes et pinèdes comme la plage du Grand Travers et la plage du Couchant. La seule ville française labellisée "Patrimoine du XXe siècle" est également connue pour son architecture avant-gardiste avec ses "pyramides" blanches en bord de mer.

Des règles strictes pour bronzer en sécurité

Pour profiter de quelques heures de soleil sur la plage, un système de réservation a été mis en place sur le site de l'office du tourisme. Le système est gratuit mais les amateurs de sable chaud doivent choisir leur créneau 48h à l'avance, soit pour le matin de 9 heures à 12h30, soit pour l'après-midi de 14 heures à 17h30. L'espace partagé de 2 000 m² a été divisé en six parties pour créer des emplacements de deux, quatre ou six personnes, séparés par des piquets et des cordes. Au total, ce sont 66 emplacements qui ont été créés pour 250 personnes par demi-journée. Un sens de circulation doit être respecté pour éviter que les gens ne se croisent, tout en respectant une distanciation physique de quatre mètres. Clôturée et quadrillée, la plage "expérimentale" est également surveillée car il est interdit de boire de l'alcool, pique-niquer, fumer ou écouter de la musique sur sa serviette.

Face à l'engouement des habitants qui ont réservé l'intégralité des places en quelques heures, le maire de la ville Stéphan Rossignol se réjouit de son idée et des retombées médiatiques : "c'est une belle promotion pour la ville, un gain de notoriété dans une période où les professionnels en ont besoin. Dès qu'on en a parlé il y a une semaine, on a constaté une augmentation des réservations des campings et hôtels, c'est en partie lié".

Profiter de la plage, autrement

La plage, ce n'est pas seulement la bronzette et les baignades dans l'eau ! La course à pied sur le sable vous permet de changer vos habitudes et de respirer l'air iodé de la mer, bénéfique pour la respiration des sportifs ! Pour les moins pressés, la randonnée est idéale pour profiter des paysages d'une région. Entre les pinèdes de la Méditerranée, les Calanques de Marseille à Cassis, les falaises d'Étretat ou encore les dunes du bassin d'Arcachon, vous trouverez forcément l'itinéraire fait pour vous. Les activités aquatiques reprennent peu à peu dans l'Hexagone grâce à la réouverture progressive des bases nautiques. Pour les amateurs de sensations fortes, il suffit d'une planche de surf et d'une bonne météo pour affronter les mythiques vagues de la côte Basque. Si vous préférez vous la jouer plus détente, optez cette fois-ci pour une planche de paddle pour naviguer paisiblement sur l'eau de la station balnéaire de la Baule.

Ils ont testé la plage statique de La Grande-Motte