Publié le 11/10/2021

#Nature #Etats-Unis

La Pacific Coast Highway : itinéraire de San Francisco à Los Angeles

Étape incontournable sur la côte ouest des États-Unis, la Pacific Coast Highway est une route panoramique qui longe le Pacifique sur des centaines de kilomètres. De San Francisco à Los Angeles, en passant par Santa Barbara et Malibu, la Highway California 1 offre de somptueux paysages sur la côte californienne. Entre décors de cinéma, plages, anciennes missions espagnoles et villages de pêcheurs, on vous propose un itinéraire en neuf étapes pour en prendre plein la vue.

© Taras Vyshnya/Shutterstock La California 1, plus connue sous le nom de Pacific Coast Highway.

Étape 1 : San Francisco, la plus européenne

Ville tolérante, authentique et à taille humaine, San Francisco possède une âme bien particulière. Il suffit d'arpenter ses avenues colorées pour comprendre qu'elle n'a rien à voir avec ses voisines américaines. La plus européenne des californiennes a de nombreux atouts.

Chose exceptionnelle en Californie, la visite de San Francisco se fait sans voiture. Les transports en commun y sont très bien développés et de nombreuses distances peuvent se faire à pied. Les lieux mythiques de la ville se situent au nord. Le Golden Gate Bridge, le pont le plus célèbre des États-Unis, Alamo Square et ses maisons colorées, Chinatown ou encore Lombard Street, la rue la plus tortueuse au monde. Un peu plus au sud, on est conquis par l'effervescence du Castro, le quartier gay de San Francisco. C'est d'ailleurs dans ce dernier que se situe la célèbre maison bleue de Maxime Le Forestier.

Pour un grand bol d'air frais, rien de mieux que les plages du Pacifique. Ocean Beach, Funston Beach ou encore Baker Beach pour sa vue sublime sur le Golden Gate. Incontournable également : déguster du crabe au Fisherman's Wharf et photographier les lions de mer sur le Pier 39.

Le climat est agréable toute l'année mais il fait rarement très chaud. Gare au brouillard pendant les mois d'été, ce n'est pas pour rien que la ville est surnommée "Fog City".

Où dormir à San Francisco ?

The Willows Inn, un bed and breakfast à quelques minutes d'Alamo Square

Pacific Heights Inn, à proximité de la rue la plus tortueuse du monde

© ventdusud/Shutterstock Le Golden Gate Bridge à San Francisco.

Étape 2 : Santa Cruz, la station balnéaire colorée

Premier arrêt à Santa Cruz, une station balnéaire typiquement californienne. Les amateurs de shopping trouveront leur bonheur sur Pacific Avenue tandis que les amoureux de la nature pourront crapahuter sur la Natural Bridges State Beach. Cette arche baignée par l'eau froide du Pacifique offre un joli spectacle. Un peu plus à l'est, ne manquez pas la mission espagnole de Santa Cruz.

Le cœur battant de Santa Cruz se trouve sur le Santa Cruz Beach Boardwalk. Comme dans un film, cette balade en front de mer réserve bien des surprises. Surf ou montagnes russes, il y en a pour tous les goûts.

Où dormir à Santa Cruz ?

Ocean Pacific Lodge, un hôtel avec piscine à 400 mètres de la plage

© yhelfman/Shutterstock Les maisons colorées de Santa Cruz.

Étape 3 : Carmel-by-the-Sea, la ville huppée de Clint Eastwood

Le monde entier connaît Carmel-by-the-Sea, mais personne ne sait vraiment ce qu'on y trouve. Si Clint Eastwood n'avait pas été maire de la ville à la fin des années 1980, Carmel ne bénéficierait sans doute pas d'une telle réputation. Cette ville charmante aux allures de contes de fées plonge ses visiteurs dans un autre monde. Entre les chaumières, les devantures fleuries et les allées impeccables, on se croirait dans un Disney.

Mais habitants comme visiteurs doivent respecter certaines règles pour le moins étranges... Impossible de mâcher du chewing-gum, de manger ou vendre des glaces dans la rue ou de marcher en talons aiguilles. Pas si surprenant que la ville soit aussi propre.

Il n'y a pas énormément de choses à visiter en dehors de la Mission San Carlos Borromeo et du Carmel City Hall. En revanche, la plage est splendide et la ville regorge de restaurants romantiques et de galeries d'art. Pour une pause sucrée, un arrêt s'impose au Cottage of Sweets.

Où dormir à Carmel-by-the-Sea ?

Carmel Mission Inn, un hôtel reposant et bien placé pour visiter Big Sur et Monterey

© iriana88w/123RF Balade au bord de l'océan à Carmel-by-the-Sea.

Étape 4 : San Simeon et ses éléphants de mer

Après un arrêt à Big Sur en partant de Carmel-by-the-Sea, un autre s'impose à San Simeon, the place to be pour voir des éléphants de mer. Cette ville côtière offre un spectacle inhabituel : des centaines d'éléphants de mer rassemblés sur une seule et même plage. Pour les voir, direction la Piedras Blancas Elephant Seal Rookery. Les animaux occupent les lieux toute l'année mais sont plus nombreux en janvier, en avril et en octobre.

Le manoir Hearst Castle est l'autre incontournable de San Simeon. Une propriété perchée sur les hauteurs de la ville avec une vue à couper le souffle sur l'océan. La demeure se visite et permet de découvrir de luxueuses salles et des œuvres d'art de collection. Ne manquez pas Piedras Blancas Light Station, le phare de San Simeon, à proximité immédiate de la Pacific Coast Highway.

Où dormir à San Simeon ?

Cavalier Oceanfront Resort pour une parenthèse face à la mer

© Manuela Durson/Shutterstock Les éléphants de mer de San Simeon.

Étape 5 : Pismo Beach, ses vagues et ses dunes de sable

Les amateurs de sensations fortes vont adorer Pismo Beach. Tenez-vous bien, l'activité principale est le quad dans les dunes de sable. Une manière originale d'arpenter cette autre jolie plage de la côte. Cette dernière est d'ailleurs bien connue des surfeurs et est l'un des meilleurs spots de surf de Californie.

La jetée de Pismo Beach, le Pismo Beach Pier, est splendide au coucher du soleil. En dehors du surf et du quad, la ville possède une ambiance plus populaire que ses voisines. Même si elle est moins connue des touristes étrangers, l'authenticité de cette station balnéaire vaut le détour.

Où dormir à Pismo Beach ?

SeaVenture Beach Hotel, les pieds dans l'eau

© ProDesign studio/Shutterstock La jetée de Pismo Beach au coucher du soleil.

Étape 6 : Santa Barbara, la riviera californienne

Enfilez vos tongs et vos lunettes de soleil, vous voici sur la Côte d'Azur américaine. Soleil, palmiers et sable chaud, la réputation de Santa Barbara n'est plus à faire. C'est LA station balnéaire de la côte. Mais en dehors de sa plage et de sa jetée (Stearns Wharf), la riviera californienne possède d'autres atouts.

Le passé colonial de Santa Barbara explique son important héritage historique. Un arrêt s'impose à la Casa de la Guerra et au Santa Barbara Courthouse, un sublime palais de justice avec lequel on peut difficilement rivaliser. Le Presidio et l'ancienne mission aux couleurs pastel valent également le détour. Le cœur battant de Santa Barbara se trouve à la Arcada, une sublime place avec de nombreux restaurants et boutiques. Pour une session shopping, rendez-vous sur State Street.

Où dormir à Santa Barbara ?

Cabrillo Inn at the Beach, un motel typiquement américain en bord de mer

© S.Borisov/Shutterstock Le paysage de carte postale de Santa Barbara.

Étape 7 : Malibu, le repère des stars

À l'évocation de Malibu vous pensez immédiatement à Pamela Anderson en maillot rouge sur la plage ? En réalité la ville est moins dynamique que dans la série... Malibu ne possède pas un grand intérêt en dehors de ses plages de sable fin et ses luxueuses villas. En revanche, si vous aimez le surf vous y trouverez votre bonheur. Certains considèrent la ville comme la capitale mondiale du surf.

Pour profiter de la plage, ce n'est pas le meilleur spot de la côte. Il faut dire que si vous ne connaissez pas Leonardo Dicaprio ou Mel Gibson, difficile de vous frayer un chemin jusqu'aux plus belles plages de Malibu. Ces dernières sont en grande partie privées. Les plus belles plages publiques sont celles de Paradise Cove, Zuma Beach et El Matador State Beach.

Où dormir à Malibu ?

Good Nite Inn, sur les hauteurs de Malibu

© Lucky-photographer/Shutterstock La jetée de Malibu au coucher du soleil.

Étape 8 : Santa Monica, la douceur de vivre made in California

Lorsque l'on évoque Los Angeles, difficile de ne pas penser à la grande roue de Santa Monica. Pourtant, Santa Monica n'appartient pas vraiment à la Cité des Anges. C'est une ville côtière du comté de Los Angeles. Si vous connaissez un peu le tracé de la célèbre route 66, vous savez déjà qu'elle se termine à Santa Monica, face au Pacifique. Impossible de louper le panneau, tous les touristes le photographient.

L'attrait principal de Santa Monica est Pacific Park, le parc d'attractions qui apparaît dans la majorité des films tournés à Los Angeles. Il faut dire que cette grande roue colorée en bout de plage est très photogénique. Les sportifs trouveront leur bonheur à Santa Monica. Les habitants en pratiquent de nombreux : vélo, course à pied, musculation, surf, beach-volley, skate. L'immense plage de la ville offre des dizaines de possibilités.

À ne manquer sous aucun prétexte : le coucher de soleil. Un moment hors du temps à apprécier assis sur le sable face à l'océan.

Où dormir à Santa Monica ?

HI Los Angeles Santa Monica Hostel, une auberge de jeunesse à deux pas de la plage

© zarnell/123RF Le mythique parc d'attractions de Santa Monica.

Étape 9 : Los Angeles, l'étape la plus glamour

Dernière étape de notre périple sur la Pacific Coast Highway : Los Angeles. La Cité des Anges ne ressemble à aucune autre. D'ailleurs, difficile de la considérer comme une ville tant elle est immense. Ici la voiture va vous être d'une grande utilité car il est impossible de visiter Los Angeles à pied ou en transports en commun. Los Angeles n'a pas un unique centre-ville mais des dizaines.

Parmi les incontournables on retrouve évidemment le Hollywood Boulevard et ses étoiles, son théâtre chinois et les empreintes des plus grands artistes de l'histoire. À proximité immédiate de Santa Monica, on opte pour une balade à Venice Beach, le quartier branché de Los Angeles. Sportif, convivial et dynamique, ce quartier possède une ambiance bien à lui. Si vous avez des enfants (ou que vous êtes de grands enfants) direction Universal Studios Hollywood. Les célèbres studios américains font également office de parc d'attractions. De l'univers des Transformers à celui des Minions, en passant par Jurassic Park et les Simpsons, sensations fortes garanties.

Pour découvrir Los Angeles façon luxe, ne manquez pas Beverly Hills et la célèbre Rodeo Drive, temple du shopping. D'ailleurs le quartier est tellement surréaliste qu'il vaut bien un coup d'œil. Tout est propre, rien ne dépasse, les pelouses sont aussi vertes que des terrains de golf... En bref, c'est comme dans les films.

Après un arrêt au Griffith Observatory pour admirer les célèbres lettres d'Hollywood, les fans de basketball pourront s'offrir un match de NBA au Staples Center, résidence des Lakers.

Où dormir à Los Angeles ?

The Kinney Venice Beach Hotel, pour sa déco arty et sa proximité avec Venice Beach

Inn at Playa del Rey, à quelques minutes de l'aéroport international de Los Angeles

© Chones/Shutterstock Coucher de soleil sur les buildings de la Cité des Anges.

Recevez le meilleur de l'actualité du voyage !

Restez toujours informé.e et suivez les conseils de nos experts !

Oups, nous avons rencontrer un problème. Pouvez-vous réessayer ?

Sachez que vous pourrez à tout moment gérer vos abonnements, les suspendre ou vous désabonner en suivant le lien prévu à cet effet dans nos emails.

Informations sur vos données