• Connexion
La Géorgie veut faire pousser des vignes sur Mars
Publié le 20/04/2019 69 partages

InsoliteGéorgie

Twitter Facebook 69 partages

Non, vous n'avez ni bu ni rêvé. En Géorgie, une astrobiologiste du nom de Marika Tarasashvili s'est lancé un défi assez fou, celui de faire pousser des vignes sur Mars. Un projet surprenant intitulé " IX Millenium " qui risquerait toutefois de bien fonctionner.

 

 
© Vadim Sadovski

Pour ceux qui ne le savent pas, la Géorgie est le premier pays dans l'Histoire à avoir élaboré du vin. Cette production vieille de plus de 8 000 ans si l'on se réfère aux amphores dénichées dans cette république du Caucase a été permise par un climat très favorable, idéal pour le développement des ceps. Soucieuse de perpétuer cette tradition, la chercheuse, très motivée, entend cette fois bien faire pousser des plants de vigne sur la planète rouge. Une initiative atypique et inédite très fortement encouragée par la Nasa qui aimerait rendre la vie humaine possible sur Mars. Et Marika d'ajouter : « Dans le futur, les colons sur Mars seront en mesure de faire pousser des plantes directement sur le sol de Mars. Mais nous devons d'abord créer un modèle de serre complètement contrôlable et durable »

 

 
© Lightfield Studios

Pour mener à bien cette mission ambitieuse, Marika Tarasashvili, avec l'aide précieuse de chercheurs et investisseurs, a émis toutes sortes d'hypothèses. Elle explique la dernière stratégie adoptée : « En laboratoire, nous recréons les conditions de Mars. Nous croisons différentes bactéries capables de survivre à l'environnement martien. L'une d'elle transforme le sol martien en sol fertile ». Cette dernière trouvaille doit donc permettre de cultiver directement le sol de la planète et rendre la colonisation de Mars possible, l'objectif étant par la même occasion d'adapter l'agriculture sur Terre aux conséquences du réchauffement climatique.

 

 
© 3000ad

A ce jour, le groupe de scientifiques testent 525 variétés de raisin pour définir laquelle sera la plus à même de résister aux rayons ultraviolets de la planète rouge. Et selon les premiers résultats, le rkatsiteli, un cépage très connu dans le pays, serait l'heureux élu. En tout cas, les résultats sont concluants !

Si la Nasa a pour but de permettre une « présence humaine durable » sur Mars, elle peut être rassurée à l'idée de savoir que les hommes auront en tout cas de quoi boire. Décollage prévu dans 25 ans !