• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Connexion
Les merveilles culturelles, naturelles et culinaires de la Franche-Comté
Publié le 14/08/2020

CultureFrance

Twitter Facebook 391 partages

Région méconnue accolée à la Suisse, la Franche-Comté abrite des pépites culturelles, naturelles et culinaires. De la citadelle de Besançon, chef-d'œuvre de Vauban inscrit au Patrimoine mondial de l'Unesco, au délicieux et mythique Comté en passant par le Lion de Belfort, les lacs, cascades et monts du Jura, découvrez dix trésors qui font la renommée de l'ancien comté de Bourgogne, qui comprend les départements du Doubs, du Jura, de la Haute-Saône et du Territoire de Belfort

La citadelle Vauban à Besançon

La citadelle Vauban à Besançon
© Roman Babakin/123RF

Inscrite sur la liste du Patrimoine mondial de l'Unesco en 2008 au titre d'une des oeuvres majeures de Vauban, la citadelle de Besançon comprend deux enceintes urbaines d'une superficie totale de 195 hectares. Le célèbre architecte militaire a tiré parti du relief du terrain pour dessiner sa fortification, ce qui témoigne de son génie architectural. Site le plus visité de la Franche-Comté, la citadelle nichée sur un éperon rocheux surplombe de plus de 100 mètre la ville et le méandre du Doubs, formant une boucle autour du centre historique de la capitale comtoise. La citadelle abrite aussi le musée de la Résistance et de la Déportation, le musée comtois ainsi que le muséum d'histoire naturelle.

Le Comté

Le Comté
© ventdusud/123RF

L'un des champions des fromages français, le Comté est le premier fromage AOP de l'Hexagone. Le Comté est un fromage au lait cru à pâte pressée cuite et aux arômes fruités. Son terroir est le massif du Jura, une région de moyenne montagne qui s'étend sur le Jura, le Doubs (deux départements de la région Bourgogne-Franche-Comté) et l'Ain (département de la région Auvergne-Rhône-Alpes). Les vaches de races Montbéliarde et Simmental françaises sont les seules autorisées pour la production du lait à Comté. Chaque jour, le Comté est élaboré artisanalement dans environ 200 petites fromageries de village, les "fruitières". La durée d'affinage s'échelonne de 4 à 12 mois en moyenne, voire entre un an et 18 mois pour certains Comtés.

Les cascades du Hérisson

Les cascades du Hérisson
© meinzahn/123RF

Les sept cascades du hérisson, parmi les plus belles de France, font partie d'un site naturel classé depuis 2017 : " la vallée du Hérisson - Plateau des 7 lacs ". Situé à 25 km à l'est de Lons-le-Saunier, l'ensemble de la vallée offre un décor de carte postale. Il vous suffit de rejoindre le torrent du Hérisson, mariage de deux ruisseaux venus des lacs d'Ilay et de Bonlieu, afin de découvrir la série des sept cascades parcourant 3,7 km et environ 255 mètres de dénivellation. Parmi les plus connues, on retrouve le Saut Giraud (35 m) ou l'Éventail avec ses célèbres escaliers (65 m), mais toutes méritent largement le détour.

Les Salines Royales d'Arc-et-Senans

Les Salines Royales d'Arc-et-Senans
© Pierre-jean DURIEU /123RF

Classée au Patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1982, cette saline est le chef-d'oeuvre de Claude-Nicolas Ledoux. Construite entre 1775 et 1779, cette manufacture destinée à la production de sel est un magnifique exemple de la pensée visionnaire de l'architecte du siècle des Lumières. Les onze bâtiments qui composent la saline sont construits en arc-de-cercle, selon un plan semi-circulaire imitant le soleil dans sa course, et entourant la maison du directeur, un bâtiment imposant au centre du rayon, qui en est ainsi l'oculus. Ouvert toute l'année, le monument se visite et accueille différents événements (concerts, expositions, ateliers et conférences).

Lac de Vouglans

Lac de Vouglans
©Radu Razvan/123RF

Situé sur le premier plateau jurassien français à 429 mètres d'altitude, le lac de Vouglans s'étend sur plus de 35 kilomètres de long et 450 mètres de large. Gigantesque, ce lac de barrage a pu être divisé en trois zones : une première réservée à la pêche en eau douce, une seconde pour pratiquer des sports nautiques de vitesse comme le jet ski et le ski-nautique, et une troisième pour la voile, le canoë et l'aviron. L'été, les baigneurs pourront se rafraichir dans les trois plages du lac.

Metabief dans le massif du Jura

Metabief dans le massif du Jura
© fred49/123RF

Métabief est la première station de sports d'hiver du Jura avec ses 40 km de pistes. L'été, elle est très réputée pour ses pistes de VTT, mais aussi ses nombreux sentiers de randonnée pédestre. À proximité, se trouve un grand nombre de points d'intérêt, comme le Mont d'or, le lac de Remoray et sa réserve, le lac Saint-Point et ses plages de baignade ou encore le château de Joux.

La cuisine franc-comtoise

La cuisine franc-comtoise
© Jaroslav Machacek/123RF

La cuisine franc-comtoise fait elle aussi partie des trésors locaux. Plusieurs spécialités incontournables la composent : la salade franc-comtoise, les saucisses de Morteaux et de Montbéliard , de nombreux fromages (Comté, Morbier, Mont d'Or, Munster, Bleu du Jura, Emmental Grand Cru...), des plats à base de morilles (croûte aux morilles, coq au vin jaune et aux morilles)... Tout est bon dans la cuisine de la région de Besançon ! L'art culinaire de Franche-Comté se transmet depuis plusieurs sècles. De nombreux écrits racontent comment la nourriture est devenue une véritable passion pour les Francs-comtois. Du fait des températures hivernales très basses, les aliments les plus consistants sont les plus récurrents dans les plats typiques de la région : le lard, la saucisse, le fromage chaud, les champignons notamment. Il y a fort à parier que si vous vous rendez en Franche-Comté, votre estomac vous en remerciera. Bref, un franc régal, et comme on dit, quand on aime, on ne Comtois !

Le lion de Belfort

Le lion de Belfort
© milosk/123RF

Le Lion de Belfort est une sculpture d'Auguste Bartholdi qui représente un lion blessé et couché, érigée en 18980 en mémoire de la résistance des Belfortains contre les Prussiens pendant la guerre de 1870. Véritable emblème de la ville, la majestueuse sculpture, longue de 22 mètres et haute de 11 mètres, a été construite en grès rose de Pérouse. Il monte la garde de la citadelle, place imprenable grâce à ses murailles et ses enceintes, et classée monument historique depuis 1907.

Le fort de Joux

Le fort de Joux
©Philippe Fritsch/123RF

Situé dans le Doubs à l'entrée des montagnes du Jura, ce château classé au monuments historiques depuis 1996 est connu pour avoir accueilli Toussaint L'Ouverture, emprisonné en 1802 sur ordre de Napoléon Bonaparte pour s'être opposé au rétablissement de l'esclavage des Noirs. C'est avant l'an 1 000 que les premiers sires de Joux ont édifié un château de manière stratégique à l'entrée de la "Cluse de Pontarlier", avec la frontière suisse comme horizon. Même si au cours des dix siècles de son existence, le fort de Joux n'a cessé d'être reconstruit, celui qui surplombe d'une centaine de mètres la grande route internationale fait toujours forte impression aux visiteurs qui le découvrent. Il abrite le musée d'armes, où plus de 600 pièces sont exposées, composant une véritable rétrospective de l'armement et de l'équipement militaire français depuis le 17e siècle.

Le lac de Chalain

Le lac de Chalain
©Correia Patrice/123RF

Visiter la vallée des Cascades, faire une randonnée en VTT où pratiquer le canoë sur le lac, tout est possible et réalisable aux alentours du lac de Chalain, le plus grand lac naturel du Jura. Les bateaux à moteurs sont interdits sur ses eaux calmes, afin de respecter la nature environnante et de préserver la tranquilité des lieux. Profondément enfoncé dans une échancrure du plateau de Champagnole, il est encadré sur plus de la moitié de ses berges par des versants abrupts et boisés. On se croirait dans le Grand Nord canadien ! Et puis, dans le contexte actuel de la Covid-19, s'il y a du monde un peu partout en France cet été, vous devriez être peinard en Franche-Comté !

Autre article proposé par l'auteur