• Connexion
Les insectes en voie de disparition, une catastrophe pour la planète
Publié le 20/02/2019 3598 partages

EnvironnementFrance

Twitter Facebook 3598 partages

Aujourd'hui de nombreuses espèces d'insectes sont en voie d'extinction, un constat alarmant pour la planète. Selon une étude australienne, les insectes pourraient avoir entièrement disparu d'ici une centaine d'années si nous ne changeons pas nos modes de vies et nos pratiques agricoles.

 

 
© Sultan MALÇOK

Selon un bilan de 73 études réalisées par des chercheurs australiens, les insectes pourraient disparaître d'ici un siècle : 40% des espèces sont en voie de disparition avec une mortalité huit fois plus rapide que celui des mammifères, des oiseaux et des reptiles. ?C'est très rapide?, explique Francisco Sánchez-Bayo, chercheur à l'université de Sydney. "Dans dix ans, il y aura un quart d'insectes de moins, dans cinquante ans, plus que la moitié, et dans cent ans, il n'y en aura plus". Leur disparition pourrait avoir des conséquences catastrophiques pour les milieux naturels et l'humanité.

Les insectes « sont aux manettes de l'univers »


Dans un entretien pour National Geographic, David MacNeal, journaliste et auteur de Bugged, "Ces petites bêtes qui nous embêtent", explique pourquoi c'est une crise mondiale. "Si les abeilles n'existaient pas, nous pourrions faire nos adieux aux amandes produites en Californie ou aux pastèques turques. Les insectes rendent également des substances nutritives à la terre. S'ils n'étaient pas là, la décomposition et les moisissures prendraient des proportions terribles." En effet, les insectes sont indispensables au bon fonctionnement des écosystèmes naturels.

Ils ont les rôles importants de polliniser les plante, de recyclage des aliments et de nourritures pour d'autres espèces. La disparition des insectes pourrait alors engendrer la disparition d'autres espèce d'animaux comme l'explique Francisco Sanchez-Bayo : "leurs prédateurs meurent petit à petit de faim. On voit déjà certaines espèces de grenouilles et d'oiseaux disparaître. Ensuite viendra le tour des prédateurs des oiseaux et ainsi de suite jusqu'à bouleverser la totalité de la biodiversité. C'est pour cela que l'on parle aujourd'hui de la sixième extinction de masse".

La première cause : la production agricole intensive

Les auteurs de l'étude pointent du doigts l'agriculture intensive : déforestation, pesticides et engrais, urbanisation mais aussi changement climatique seraient les causes de la perte de leur habitat et donc de leur extinction. "La conclusion est claire : à moins que nous ne changions nos façons de produire nos aliments, les insectes auront pris le chemin de l'extinction en quelques décennies". Les agriculteurs doivent alors réfléchir à des solutions et trouver un juste milieu pour continuer à nourrir une population grandissante sans détruire les écosystèmes... "Restaurer les habitats, repenser les pratiques agricoles, avec en particulier un frein sérieux à l'usage de pesticides et leur substitution par des pratiques plus durables, s'impose urgemment".

 

 
© Mediagram/123RF