• Connexion
Une vidéo de 2013 relance le débat autour de la déforestation et de son impact sur les orangs-outans
Publié le 17/11/2018 Modifié le 19/11/2018

EnvironnementIndonésie

Twitter Facebook 2866 partages

Alors que le réchauffement climatique décime de nombreuses espèces en voie de disparition, l'Homme n'a cure de ce qu'il peut bien arriver lorsqu'il détruit les forêts. À Bornéo, de nombreuses colonies d'exploitation illégales détruisent l'habitat naturel des orangs outans. Dans une vidéo, datant de 2013, qui a refait surface, un orang-outan vient affronter une excavatrice à mains nues pour sauver ses petits et ce qui lui reste de territoire. La cruauté humaine n'a plus de limite.

L'homme est dégoutant, l'orang-outan

L'homme est dégoutant, l'orang-outan
© surz/123RF

Alors qu'une excavatrice s'est écrasée sur un tas d'arbres coupés, un orang-outan désespéré vient lutter, seul et à mains nues, et tenter d'arrêter la machine avec ses mains. Cette incroyable scène date de 2013 et a été filmé par des héros de l'International Animal Rescue (IAR). Dans la vidéo, l'animal tente de se stabiliser sur un tronc d'arbre arraché avant de venir affronter une excavatrice en désespoir de cause. Il essaye alors de s'accrocher au métal froid mais glisse et tombe dans la pile d'arbres qui était autrefois sa maison. La pluie tombe alors que, tremblant, il peine à remonter. Toute la forêt autour de lui n'est plus qu'un charnier gigantesque et la désolation semble envahir l'animal.

La scène déchirante a été filmée à West Kalimantan, en Indonésie, alors qu'une équipe de construction démolissait une partie de la forêt de Sungai Putri, un habitat pour les orangs-outans de Bornéo en danger de disparition. Heureusement, des sauveteurs de l'International Animal Rescue (IAR) était à proximité et a réussi à sauver l'orang-outan et à le relocaliser dans une zone de forêt isolée et protégée. Cependant, sa situation désespérée montre à quel point ces animaux ont subi des pressions de la part de l'homme

Les héros de l'IAR

Les héros de l'IAR
©Alejo Sabugo - IAR Indonesia

L'ONG a déclaré que « Des scènes comme celle-ci deviennent de plus en plus fréquente en Indonésie. La déforestation a fait chuter la population d'orangs-outans ; les habitats sont détruits et les orangs-outans sont affamés et meurent. » La forêt de Sungai Putri fait partie des rares habitations laissées aux orangs-outans sauvages de Bornéo - mais elle est sérieusement menacée par l'expansion des plantations de palmiers à huile et d'autres projets de développement.

La barbarie humaine en une image

La barbarie humaine en une image
©Alejo Sabugo - IAR Indonesia

Une enquête récente menée par Greenpeace Indonésie a révélé la présence d'au moins six colonies d'exploitation forestière illégale dans ou à proximité de cette forêt. L'exploitation forestière se déroule principalement de nuit, même dans les zones où les mères orangs-outans ont construit des nids pour élever leurs bébés. Depuis les années 1970, les orangs-outans de Bornéo ont perdu plus de la moitié de leurs habitats naturels en raison de l'exploitation forestière. En même temps que les maisons des singes sont détruites, beaucoup risquent d'être abattues si elles tentent de revenir sur leurs terres après l'établissement d'une plantation de palmiers.