Publié le 23/08/2020

#Transport #Italie

Le MSC Grandiosa lance le top départ de la reprise des croisières en Méditerranée

Un premier grand navire de croisière a repris la mer en Méditerranée dimanche 16 août 2020, au départ de Gênes en Italie, avec un nouveau protocole de santé draconien. Il s'agit du MSC Grandiosa, dernier fleuron du croisiériste. Son concurrent Costa Croisières annonce une reprise de son activité le 6 septembre, avec des mesures d'hygiène tout aussi strictes. Pour les compagnies américaines, leader dans les Caraïbes, il faudra patienter jusqu'au 30 septembre minimum pour les premiers départs. Avec en épée de Damoclès, le risque de rester confiné dans sa cabine...

Le MSC Grandiosa ouvre le bal de la reprise des croisières

© Vladislav Mavrin / 123RF

C'est reparti ! La croisière s'amuse de nouveau sur la mer Méditerranée ! Le MSC Grandiosa a largué les amarres du port de Gênes en Italie pour la première croisière post Covid-19, ce dimanche 16 août 2020. Un voyage de sept jours au cours duquel le paquebot fera escale dans les ports italiens de Civitavecchia près de Rome, Naples et Palerme, avant de mettre le cap vers La Valette, la capitale de Malte. Le nouveau fleuron de la compagnie MSC emporte à son bord plus de 2 500 passagers, soit 70 % de sa capacité. Un test scrupté avec attention par tout le secteur de la croisière, à l'arrêt depuis mars dernier.
Le MSC Magnifica prendra la suite le 29 août prochain, cette fois-ci en Méditerranée orientale et notamment en Grèce. Au départ de Bari et de Trieste, il voguera vers les ports de Corfou, Katakolon et Le Pirée (Athènes).
L'autre grand croisiériste, Costa Croisières, lancera ses bateaux sur la Grande Bleue à partir du 6 septembre. Pas de grande originalité concernant les escales, peu ou prou les mêmes que son concurrent. Le Costa Deliziosa partira de Trieste en direction de la Grèce, tandis que le Costa Diadema suivra à partir du 19 septembre 2020, au départ de Gênes pour découvrir l'Italie et Malte.

Il faudra patienter pour les Caraïbes

Une compagnie française a également repris ses croisières : il s'agit du Ponant, dont les navires haut de gamme sillonnent des contrées exotiques. Le fameux Paul Gauguin explore les îles du Pacifique sud, tandis que d'autres ont repris leur périple dans les eaux glaciales du Spitzberg, au nord-est du Groënland et qu'un nouveau navire va s'élancer depuis Reykjavik en Islande. Une fois n'est pas coutume, crise du coronavirus oblige, la compagnie du Ponant propose un certain nombre de circuits au départ de la France, depuis les ports de Marseille, du Havre, de Nice, de Saint-Malo et de Bordeaux.
En revanche, il faudra encore patienter pour naviguer dans les Caraïbes où règnent les grandes compagnies de croisière américaines. Ces dernières ne cessent de reporter leur reprise, annoncée à ce jour au 30 septembre 2020 dans le meilleur des cas, et pas avant novembre pour Royal Caribbean, mais avec beaucoup d'incertitudes ! Le croisiériste américain encourage même ses clients à reporter leur croisière en 2021... En attendant, des centaines de paquebots sont parqués au large des Bahamas, comme le montrent ces étonnantes images satellites.

Un protocole sanitaire très strict

Il va sans dire que le protocole appliqué par toutes ces compagnies est drastique. Rappelons que Hurtigruten, première compagnie à avoir repris la mer dès le 16 juin 2020, a du suspendre toutes ses croisières d'expédition, suite à la découverte d'une dizaine de cas de Covid-19 à bord du MS Roald Amundsen, le tout premier paquebot hybride mis à flot pour explorer les Fjords.
On vous conseille donc de prendre l'assurance dédiée proposée par les croisiéristes. Parmi les précautions prises, seuls les résidents des pays de l'espace Shengen peuvent monter à bord des navires. Avant d'embarquer, les passagers doivent remplir un questionnaire de santé, passer un test de dépistage du Covid-19 et se soumettre à un contrôle de la température. Mieux vaut ne pas avoir de fièvre ce jour là, car tout passager dont le test est positif ou qui affiche des symptômes ou une température supérieure à la normale devra rester à quai. Sur les navires de MSC, des masques sont fournis quotidiennement dans la cabine et disponibles un peu partout à bord. De plus, tous les passagers reçoivent un bracelet MSC for Me gratuit, permettant le paiement sans contact et l'ouverture de sa cabine. De son côté, Costa précise que l'utilisation des masques est obligatoire à l'intérieur, mais aussi à l'extérieur dans toutes les situations où la distanciation physique n'est pas possible. La température sera vérifiée quotidiennement au retour d'excursion. Quant aux restaurants, oubliez le buffet en libre service, vous serez servi à table.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Vida de Cruzeiro (@vidadecruzeiro) le