Publié le 18/06/2022 (Modifié le 27/06/2022)

#Formalité #France

La Corse instaure des quotas sur certains sites touristiques dès cet été !

Désireux de protéger les sites touristiques sur le long terme, l'assemblée de Corse a décidé de réguler la fréquentation de trois sites touristiques : l'archipel Lavezzi, le massif Bavella et la vallée de la Restonica. Les nouvelles mesures prennent la forme de quotas, en vigueur dès le mois de juillet. Qu'est-ce qui change ? Comment continuer de profiter de ces sites ? On vous explique tout ça.

Paysage corse

Paysage corse - © Copyright (c) 2019 - Robert Schelander / Shutterstock

Des quotas définis par les parkings

Les îles Lavezzi

Situé dans la réserve naturelle des Bouches de Bonifacio, l'archipel Lavezzi est une destination très aimée des touristes. Ses plages de sable fin, ses criques rocheuses et l'eau turquoise ont attirés pas moins de 290 000 personnes en 2021. Nombre qui va drastiquement baissé puisque les nouveaux quotas prévoient un maximum de 200 000 entre 2022 et 2026 et 2 000 touristes journaliers. Le nombre de places de parking va définir le nombre de personnes qui peuvent se rendre sur l'archipel. Les associations, écoles et étudiant qui formulent une demande à l'avance sont exemptés de ces quotas.

Comment s'y rendre ? Une fois à Bonifacio, comptez 30 min de bateau. Des navettes font le trajet sur 2 circuits différents.

Quels quotas ? Le nombre de personnes sera le même que le nombre de places de parking. Réservation nécessaire. La priorité sera donnée aux résidents.

Où dormir ? Installé sur les falaises de Bonifacio dominant la mer, le Santateresa vous accueille dans de belles chambres avec vue sur mer et dispose d'une terrasse couverte avec vue panoramique sur la Méditerranée. Nuit à partir de 99 euros.

Réserver
archipel Lavezzi

Plage de l'archipel Lavezzi, Corse, France - © Copyright (c) 2019 - Jon Ingall / Shutterstock

Les Aiguilles de Bavella

Le massif de Bavella, comme son nom l'indique, est une zone montagneuse située dans le parc naturel régional de la Corse. Connu pour ses pics rocheux et ses magnifiques randonnées, il est lui aussi concerné par les nouvelles mesures. Un nouveau parking va être construit et c'est lui qui définira le nombre limite de visiteurs. On prévoit une diminution de 400 à 1 000 visiteurs par rapport à l'activité actuelle.

Comment s'y rendre ? Accessible en voiture depuis plusieurs routes et villages.

Quels quotas ? Le nombre de personnes sera le même que le nombre de places de parking. Réservation nécessaire. La priorité sera donnée aux résidents.

Où dormir ? Entièrement rénové en 2014, le Sole E Monti propose des hébergements paisibles au cœur du massif de Bavella, en Corse du Sud. Nuit à partir de 89 euros.

Réserver
Aiguilles rocheuses de Bavella

Aiguilles rocheuses de Bavella, massif de Bavella, Corse - © Copyright (c) 2021 - SYLVAIN FELTEN / Shutterstock

La vallée de Restonica

Moins d'informations ont été divulguées concernant les quotas dans la vallée. En revanche, les élus prévoient de fortement réguler la circulation ainsi que le stationnement, en particulier sur le sentier GR20. Ce sentier mythique, qui traverse l'île et connait une fréquentation record, pourrait devenir le sujet de restrictions dans les années à venir.

Comment s'y rendre ? Le seul itinéraire possible est la RD 623, au départ de Corte. Des navettes font également le trajet.

Quels quotas ? Régulation circulation et stationnement, sentier GR20 en particulier. Réservation nécessaire. La priorité sera donnée aux résidents.

Où dormir ? L'Hotel Arena restaurant le Refuge propose des hébergements avec vue sur la rivière, à 2 km du centre de Corte. La vallée de Restonica est à moins de 25 minutes en voiture. Nuit à partir de 137 euros.

Réserver
sentier GR20

Randonneuse sur le sentier GR20, dans les montagnes corses - © Copyright (c) 2018 - Lukas Hodon / Shutterstock

Pourquoi de telles mesures ?

Le but de ces restrictions est à la fois environnemental et économique. Les élus craignent de voir ces trois sites se dégrader si rien n'est fait pour les protéger. Ainsi, en instaurant ces quotas et en contrôlant leur fréquentation, ils espèrent les préserver et ainsi que l'activité économique qu'ils représentent. Les élus nationalistes souhaitent également favoriser les résidents de Corse, en accord avec leur volonté d'obtenir un statut reconnu par le gouvernement. Cette disposition doit être testée cet été afin d'éviter tout dérapage discriminatoire.

Tourisme de masse

Tourisme de masse sur la plage de Cullera, Espagne - © Copyright (c) 2019 - Juan Carlos L. Ruiz / Shutterstock

Recevez le meilleur de l'actualité du voyage !

Restez toujours informé.e et suivez les conseils de nos experts !

Oups, nous avons rencontrer un problème. Pouvez-vous réessayer ?

Sachez que vous pourrez à tout moment gérer vos abonnements, les suspendre ou vous désabonner en suivant le lien prévu à cet effet dans nos emails.

Informations sur vos données

Autres articles proposés par l'auteur