• Menu Fermer
  • Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Guide
    • Plus
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Camping
      • Circuit
      • Voitures
      • Communauté
      • Easy-EcoComparateur
  • Connexion
Belgique : la célèbre cathédrale de Gand est construite avec... des ossements humains
Publié le 26/02/2020

InsoliteBelgique

Twitter Facebook 693 partages

Les matières qu'ont découvert des archéologues dans les murs de la cathédrale de Gand, dans le nord-ouest de la Belgique, font peur à voir ! Le monument est composé... d'os et de crânes. Une découverte unique en Belgique, selon le Brussels Times.

 

 
© EASYVOYAGE

Des os et des crânes humains : pas si commun, comme trouvailles ! Ce sont des chercheurs de Ruben Willaert BVBA qui exploraient les lieux quand ils sont tombés dessus. Il s'agissait plus précisément d'os de cuisses et de tibias d'adultes datant du XV ème siècle. D'autre part, des crânes, qui ont été brisés, remplissaient certains murs de la cathédrale de Saint Bavon à Gand, dans le nord-ouest de la Belgique.

Ses os ont été choisis longs pour faciliter la construction. Les os de la main ou du pied sont plus petits. L'âge ou le sexe n'ont en aucun cas été des critères de sélection. Toutefois, il a été observé que les os de bébés ou d'enfants aient été épargnés car trop petits et fragiles. À proximité de l'édifice, se trouve un cimetière depuis lequel ces os pourraient provenir.

D'autre part, la cathédrale a été remise à neuf à l'automne dernier. Durant la restauration, des ouvriers sont tombés sur des os, en sous-sol. 5000 kilos avaient été retrouvés, au total ! Par la suite, il a été découvert qu'elle abritait, en sous-terrain, un cimetière utilisé pendant un court moment.

Le porte-parole de la cathédrale refuse cependant que cette découverte devienne une attraction touristique et a décidé de faire retirer ses ossements.

Une vieille tradition !

Au Moyen-Age, préserver les os était très important. Les os des morts n'étaient pas jetés car les fidèles de l'Église croyaient en une résurrection des corps. Ainsi, conserver ses membres humains, de n'importe quelle manière, leur donnait cette opportunité pour une nouvelle vie. Quand les cimetières étaient nettoyés, des boîtes d'os permettaient de renforcer les murs des bâtiments religieux.